Actualités : 15es OLYMPIADES PANAFRICAINES DE MATHÉMATIQUES
Cinq médailles pour l'Algérie


La 15e édition des Panafricaines de mathématiques (PAMO15) qui se sont déroulées pour la première fois en Algérie, a été clôturée mercredi dernier avec cinq médailles dont une en or, deux en argent, une bronze et une médaille de la meilleure solution (SI) pour l'Algérie contre quatre pour la Tunisie dont une en or, une en argent et deux en bronze.
Mohamed Djadi - Alger (Le Soir) - En effet, c'est le Iycée sportif de Draria qui a abrité ces joutes olympiades africaines de mathématiques, et ce, du 30 juillet au 3 août 2005. L'Algérie qui a participé de surcroît avec deux jeunes lycéens de la classe de deuxième année secondaire et deux autres candidats de la fin du cycle secondaire, a décroché un résultat inattendu par les spécialistes vu le niveau des candidats participant à cette édition, avec une médaille en or, deux en argent et une en bronze et I'autre médaille pour la meilleure solution de l'exercice, appelé solution ingénieuse (SI). En ce qui concerne la médaille d'or de la solution ingénieuse, I'Algérie a déjà bénéficié de cette distinction en 1998 au Bénin, grâce à l'enfant de Annaba, l'ex-Iycéen Boutbicha, aujourd'hui cadre supérieur de l'Etat. Par équipes, par contre, c'est la Tunisie qui s'est adjugée la première place et ce, grâce au plus grand nombre de points récoltés par ses candidats, suivie de l'Algérie et de l'Afrique du Sud. Pour les minima sept points sur sept, le titre honorifique a été attribué à la Côte d'Ivoire, le Mali et le Nigeria. En somme, avec cette belle moisson de médailles, nous considérons ce résultat comme un bon signe de la réforme. Une réforme initiée par le président de la République et dont le ministre de l'Education nationale Boubekeur Benbouzid compte à partir de la prochaine rentrée scolaire (3e année de la réforme) réhabiliter l'enseignement des mathématiques dans le secondaire. Par contre, par équipe, c'est la Tunisie qui s'est adjugé la première place grâce aux plus grands nombres de points récoltés par ses candidats. Revenant à cette rencontre scientifique dont le mérite revient aux encadreurs. A l'image de Bouchoucha Saddek, inspecteur général et membre du comité scientifique, les deux chevronnés des mathématiques, Aouane Mohamed et Sami Abdelkader aujourd'hui en retraite, le jeune Ouadjaout Mohamed, chef de département à l'Ecole nationale polytechnique d'El- Harrach, Dahache Mekki, président du comité local de ce conclave scientifique et le représentant de la tutelle qui n'a ménagé aucun effort depuis le regroupement de nos futurs savants en mathématiques, Ali Attia et son chef de bureau. Dans son allocution, la présidente, El Yacoubi Nouzha, qui a indiqué, que «chaque année, la barre est placée plus haut pour espérer atteindre le niveau international, trouve que ces résultats sont satisfaisants. Pour ce qui est du médiateur de ce tour, il a considéré que le résultat de l'Algérien qui a récolté la médaille d'or, alors qu'il est seulement en classe de deuxième année secondaire prouve les potentialités dont jouissent nos jeunes candidats. Nouzha El Yacoubi a également remercié les organisateurs pour la confidentialité qui a été de mise, au travail de la secrétaire Imen et Abdellah pour l'impression, aux chauffeurs pour leur ponctualité remarquable pour chaque déplacement des experts sans oublier la directrice des études de la structure d'accueil. «Le mérite revient aussi au président du comité local, Dahache Mekki pour son sérieux et son dévouement», dira t-elle. De son côté, le médiateur affirme : «Je souhaite revoir la même distinction pour le jeune Algérien Namousse Seifeddine qui a décroché la médaille d'or, alors qu'il n'est qu'en classe de 2e AS. La preuve, le jeune de la Côte d'Ivoire qui vient de rempoter la médaille d'or, a eu la même distinction I'année dernière en Tunisie tout en étant comme l'Algérien en 2e AS. Il est à noter que la clôture a été rehaussée par trois directeurs centraux du département de Benbouzid, à savoir, Abdelli de l'enseignement technique, Abassi, de l'orientation scolaire et Zeghache de l'enseignement secondaire qui a tenu à remercier au nom du ministre les experts, les pays participants, les lauréats et tous ceux qui ont participé à la réussite de cette rencontre scientifique. Enfin, nos organisateurs se sont excusés de n'avoir donné suite à la programmation de la fête artistique prévue mercredi, et ce, en raison du deuil national, suite au décès du roi Fahd de l'Arabie Saoudite.
M. D.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable