Jeudi 11 Aout 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Panorama
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Panorama
CHRONIQUE DES TEMPS SORDIDES
Mon cinéma Paridisio
Par Maâmar FARAH
[email protected]

Aux quatre points cardinaux, des colonnes de fumée noirâtre s'élèvent haut dans le ciel. La forêt brûle. Par cette torride journée d'août, elle livre aux passagers un spectacle peu habituel, le spectacle de la désolation… Les villages, traversés en coup de vent, font tranquillement la sieste. Car, dehors, il n'y a rien à voir, si ce n'est ces autres colonnes jaunâtres, tourbillonnant dans un ciel bas et délavé. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site