Actualités : LA CHARTE POUR LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION NATIONALE
Ouyahia en campagne


Arrêter les dispositions nécessaires pour que les cadres et la base du RND s’impliquent dans la campagne pour le projet de la charte pour la paix et la réconciliation nationale proposée par le président Bouteflika a été à l’ordre du jour de la réunion extraordinaire du bureau national du RND. Le secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, veut une fois de plus, se distinguer par sa manière à mener à terme ses «missions politiques».
Ilhem Tir- Alger (Le Soir) - Ahmed Ouyahia a convoqué jeudi les membres du bureau national du RND au siège du parti. Une réunion tenue à huis clos et consacrée exclusivement à l’étude du dossier de la charte pour la paix et la réconciliation nationale et au référendum du 29 septembre prochain. A l’issue de ce conclave, le bureau national a adopté une déclaration engageant sa base militante à prendre part d’une manière active et massive à la campagne en faveur du projet du président Bouteflika, et ce, à travers le territoire national et au niveau de la communauté algérienne à l’étranger. «C’est un travail de proximité qu’il faut», a-t-on indiqué. Un planning de rencontres et de regroupements a été tracé tout au long de la période précédant le référendum où toutes les populations à travers le territoire national seront touchées. Les cadres du parti qui sillonneront le pays auront à expliquer le projet de la charte, ses clauses et ses objectifs. Le pari a été de récolter «un véritable plébiscite national de la charte pour la paix et la réconciliation nationale par lequel le peuple algérien imposera souverainement son choix à tous, à l’intérieur et à l’extérieur du pays», selon le communiqué du bureau national du RND diffusé hier. Le secrétaire général Ahmed Ouyahia participera également à cette campagne , a-t-on appris. Il veillera au suivi des meetings programmés. Il fait d’ailleurs de ce projet son cheval de bataille et considère que cette charte «offre l’occasion à la nation algérienne de renforcer son union autour de ses valeurs identitaires, du glorieux message du 1er Novembre 1954, et du système démocratique et républicain». Essayant de garder ses anciennes convictions en vue, Ahmed Ouyahia et ses cadres du RND, engagés dans la lutte contre le terrorisme et pour la préservation du système national démocratique et républicain, considèrent également que «la charte pour la paix s’élève à très juste titre au-dessus des débats idéologiques et partisans et apporte des réponses pertinentes aux souffrances de la population durement affectée par une tragique et sanglante crise». Le secrétaire national du RND a inscrit dans son agenda quelques regroupements qu’il animera personnellement en faveur du projet. La communauté algérienne à l’étranger ne sera pas en reste. La campagne pour un oui massif a débuté.
I. T.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable