Actualités : CONSEIL DES LYCÉES D'ALGER
Pas de pacte social sans augmentation des salaires


Dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction, le Conseil des lycées d’Alger (CLA) considère que “le pacte social sera vidé de tout contenu sans augmentation des salaires”. “De 1990 à 2004, le SNMG a été revalorisé au compte-gouttes et n’a pas compensé la perte du pouvoir d’achat des salaires bas. Son effet dans le secteur de l’Education nationale a été l’écrasement des salaires.
Au total, les pertes de pouvoir d’achat des agents de la Fonction publique, actifs et retraités, ont atteint un niveau très important. Le salaire moyen d’un enseignant qui équivalait en 1990 à 8,5 fois le SNMG a chuté à 1,5 fois le SNMG”, précise l’organisation syndicale. Le Conseil des lycées d’Alger estime que la logique de réduction de la masse salariale et de la protection sociale “au nom de choix purement idéologique fondés sur la rigueur budgétaire risque de briser la cohésion nationale”. “Le gouvernement peut-il poursuivre la déconstruction de l’édifice social sans mesurer les effets sociaux désastreux. K” A cet titre, le CLA revendique “une augmentation générale des salaires et une échelle mobile des salaires pour permettre le maintien et la progression du pouvoir d’achat des fonctionnaires actifs et retraités” ainsi que “l’ouverture immédiate de négociations salariales et une juste distribution des richesses conformément à l’aspiration de tous les salariés”.
T. H.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable