Actualités : TIARET/APC
CONFLITS ET DÉPASSEMENTS
Le wali interpelle les élus


Les conflits qui ont secoué ces derniers temps plusieurs APC de la wilaya de Tiaret au point d’aboutir à des situations de pourrissement pour certaines communes, n’ont pas laissé indifférent le premier responsable de la wilaya, qui lors d’une rencontre tenue dimanche dernier avec l’exécutif communal de Mechra-Sfa, a exhorté l’ensemble des élus, toutes obédiences confondues, à mettre fin aux différends que ce soit d’ordre personnel ou autre dans la mesure où ceux-ci constituent une véritable pierre d’achoppement pour le développement local.

En effet, les tiraillements, dont ont fait l’objet certaines APC, ont vraisemblablement paralysé toutes les actions censées converger vers l’amélioration des conditions de vie du citoyen. A titre d’exemple, Mechra-Sfa comme cela a dû se passer à El-Faïdja, Guertoufa, pour ne citer que celles-ci, le bras de fer entre les élus, a été pour beaucoup dans l’arrêt des projets d’assainissement, revêtement des routes ou encore la construction d’une bibliothèque dont a bénéficié la région. Poursuivant son intervention, le chef de l’exécutif de la wilaya, tout en insistant sur la prise en charge des préoccupations de la population, avec le recours aux différents canaux de dialogue, a tenu à avertir les élus contre tout dépassement pouvant engendrer des incidences négatives sur la mise en œuvre des programmes de développement. En ce sens, le wali de Tiaret n’a pas fait dans la dentelle pour annoncer que des mesures seront appliquées l’encontre des élus contrevenants et ce, conformément à la loi en vigueur.

Le maire de Takhmaret et ses neveux agressent un citoyen

Étrange coïncidence que cela puisse paraître, car au moment où le wali de Tiaret met en garde les élus communaux à recourir au dialogue avec les citoyens, le maire de Takhmaret 80 km du chef-lieu, semble ne pas apprécier cette vision en allant agresser un citoyen lui causant de sérieuses blessures avec dix jours d’incapacité comme l’atteste le médecin légiste. En effet, les faits remontent au 20 août dernier vers 8h15 lorsque la victime K. D., 54 ans se présenta au service des affaires de la réglementation générale pour retirer des documents quand subitement et sans raison apparente, le maire, présent sur les lieux, ordonna à tout le monde de sortir avant de s’en prendre violemment à l’infortuné citoyen en lui proférant injures et autres obscénités et ce, devant les yeux médusés des riverains et autres employés de l’APC. Le maire, déchaîné, ne s’est pas arrêté là puisqu’il incita ses deux neveux à le frapper au point de lui causer des ecchymoses à l’œil gauche et une contusion de la mâchoire... Et la victime ne devait son salut qu’à l’intervention des quelques citoyens présents sur les lieux. Evacué vers les UMC de l’hôpital de Frenda où il recevra les premiers soins, l’intéressé sera ensuite admis au secteur sanitaire de Tiaret où il sera examiné par le médecin légiste qui lui établira un certificat d’incapacité de dix jours. Le même jour la victime déposera une plainte contre ses agresseurs au niveau de la brigade de gendarmerie de Takhmaret et au niveau de la Sûreté de wilaya pour coups et blessures volontaires.
Benameur Mourad

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable