Monde : JORDANIE
Le groupe Zarqaoui revendique à son tour les attaques d'Aqaba


Le groupe de l'islamiste jordanien Abou Moussab al- Zarqaoui revendique à son tour les tirs aux roquettes katioucha ayant visé vendredi dernier le port d'Aqaba (sud de Jordanie) et la station balnéaire voisine d'Eilat, à la pointe sud d'Israël. "Vos frères de la branche militaire de l'Organisation d'Al-Qaïda en Mésopotamie ont planifié la conquête d'Aqaba depuis longtemps.
Après avoir achevé les préparatifs et fixé les objectifs, ils ont tiré des missiles contre ces objectifs, c'est-àdire les bâtiments des forces croisées américaines mouillant dans le port d'Aqaba et Eilat", lit-on dans un communiqué du groupe publié hier sur son site habituel. "Dieu merci, vos frères sont revenus sains et saufs", ajoute le groupe en précisant que "la conquête a été supervisée par la direction de l'Organisation" (ndlr : Zarqaoui). "Nous savons que nous avons tardé à revendiquer la conquête pour permettre aux frères d'achever leur retrait", ajoute le groupe en promettant de "continuer à frapper les bases de l'infidélité et de l'apostasie". Les tirs, qui ont tué un soldat jordanien et blessé un autre, ont été revendiqués vendredi sur Internet par un groupe lié au réseau terroriste Al-Qaïda et se présentant comme l'Organisation Al-Qaïda au Levant et en Egypte. La Jordanie a annoncé lundi soir avoir arrêté un Syrien, Mohamad Hassan Abdallah al-Sehli, le présentant comme le principal auteur de l'attaque. "Trois autres membres du groupe sont venus d'Irak en Jordanie le 6 août, dont deux fils du Syrien, porteurs de passeports irakiens falsifiés et le troisième Mohamad Hamid Hassan, un Irakien, alias Abou Moukhtar, qui est l'émir du groupe" (chef spirituel), a précisé un communiqué officiel. D'après ce communiqué, les trois suspects sont repartis à l'aube du 19 août, jour de l'attaque, vers l'Irak après avoir aidé à repérer les cibles.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable