Economie : AUTOROUTES FRANÇAISES
Trois groupes espagnols sont candidats


Trois groupes espagnols, Abertis, Sacyr Vallehermoso et FCC ont présenté lundi des offres dans le cadre du processus de privatisation de trois sociétés françaises d'autoroutes, a-t-on appris hier auprès de ces sociétés. “Nous avons présenté des offres”, a dit à l'AFP un porte-parole d'Abertis, se refusant à toute autre précision.
Abertis s'est refusé à commenter des informations du quotidien catalan La Vanguardia, selon lequel le groupe a présenté des offres pour la Société des autoroutes du nord et de l'est de la France (Sanef) et Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), laissant de côté Autoroutes du sud de la France (ASF), Selon le journal, qui cite “des sources du secteur”, Abertis a renoncé à toute candidature sur les ASF en raison d'une offre du français Vinci sur cette société, qui pourrait générer un jeu de surenchères. Sacyr Vallehermoso s'est porté candidat en solitaire, via sa filiale Itinere, pour les APRR et la Sanef, a-t-on appris auprès d'une porte-parole. Le deuxième groupe espagnol de BTP et services, Fomento de Construcciones y Contratas (FCC) “s'est porté candidat”, a dit une porte-parole, qui a refusé d'indiquer s'il s'agissait d'une ou de plusieurs offres, en solitaire ou en consortium. Quant au troisième groupe espagnol du secteur, Ferrovial, possible candidat via sa filiale Cintra, il refuse d'indiquer s'il a ou non présenté des offres. Dix-huit investisseurs français et étrangers se sont portés candidats pour la reprise des trois sociétés d'autoroutes françaises, a annoncé lundi le gouvernement français à la clôture de l'appel d'offres préliminaires.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable