Régions : SAIDA/AIN-SKHOUNA
Retrait de confiance au président d’APC


Six élus toutes tendances politiques confondues, parmi les sept que compte l’Assemblée populaire communale (APC), de Aïn- Skhouna (98 km à l’est du chef-lieu de wilaya), ont de nouveau interpellé les pouvoirs publics pour une intervention efficace dans les affaires de leurs institutions, avons-nous appris dans un communiqué qu’ils ont signé et remis aux plus hautes autorités du pays.
En effet, ces élus frondeurs, qui sont à leur énième retrait de confiance au président d’APC de ladite commune, n’arrivent toujours pas à comprendre, selon eux, le silence de l’administration afin de débloquer la situation qui ne cesse de s’envenimer. Ainsi, toutes les délibérations et autres décisions importantes pour le bien des administrés sont gelées. Ces élus contestataires reprochent à leur maire plusieurs cas de dépassements de ses prérogatives et l’accusent d’avoir tout simplement paralysé la gestion de leur commune déshéritée. Notons que toutes les tentatives de réconciliation entre ces élus désunis effectuées par les uns et les autres ont été sans résultats. De son côté, le président d’APC estime qu’il n’a rien à se reprocher et nous a confié qu’il continuerait à gérer sa commune dans l’intérêt de ses citoyens. En tout état de cause, la commune de Aïn- Skhouna, à vocation steppique, est une zone enclavée et elle est dépourvue du minimum pour une vie décente.
Abdelkader Ouedjedi

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable