Sports : LA VIE DES CLUBS
CA BORDJ-BOU-ARRERIDJ
Fin prêt pour la Coupe arabe


Théoriquement, le CABBA part à chances égales avec l’O. Safi marocain puisque des similitudes de parcours se recoupent entre les deux équipes à savoir les parcours honorables (4e place chacun), en championnat et les modestes expériences en D1 (2 ans pour l’OS et 4 ans pour le CABBA). Ces deux semaines à peine du premier rendez-vous at home fixé les 12, 13 ou 14 du mois de septembre, le Ahly semble déjà prêt pour le fameux match si ce n’est les quelques corrections défensives imposées par les blessures inattendues de quelques joueurs.

Quelques blessures légères
Contrairement à toute attente, des joueurs comme Menguellati, Deffaf, Kheddara, Djaref en plus de Beddar et Rezig déjà en prééducation se retrouvent coincés par des blessures qui vont certainement fausser le schéma tactique du coach du moins dans le rendez-vous du WAT. Silencieux, Gigiu dira quand même qu’il se déplacera à Tlemcen pour décrocher un bon résultat.

Yountcha est attendu en fin de semaine
Des rumeurs du genre : Jean-Paul a été retardé par ses fiançailles ou par un contretemps de vol à Bamako ! Ou encore par le chantage d’un butin semblable à celui qu’on aurait attribué à Nankop pèsent autant lourd les unes que les autres sur le comité directeur qui subit pour le moment non seulement l’indiscipline de quelques joueurs que la pression d’un public qui se mêle de tout : joueurs, terrain, projecteurs, schéma tactique, entraîneurs, etc. au point où quelques responsables tentent chaque fois de bricoler des réponses toutes faites pour calmer les esprits, ce qui semble normal, vu l’état actuel des choses.

L’affaire Benabdellah
L’international junior du CABBA, Benabdellah, qui vient de rejoindre l’effectif senior du CRB sous la direction de Belayachi, a fait des déclarations, semble-t-il exagérées concernant les raisons de son départ du Ahly s’appuyant entre autres sur sa marginalisation par son coach aujourd’hui adjoint de Gigiu. Des propos qui n’ont pas du tout plu à Bensif, lequel précise que Benabdellah n’a dû sa sélection en E. N. que grâce aux services de son club d’origine ce qui effacerait toute trace de crédibilité quant à son discours “insensé”.

Akniouène dans le collimateur
Depuis quelque temps, la tension ne finit pas de monter d’un cran entre le défenseur (latéral ou axial, sort non encore décidé), Akniouène et son driver. En fait, le problème semble plutôt anodin : Akniouène se voit déjà titulaire à part entière alors que le coach ne le fait jouer que peu dans les matches de préparation au point où le joueur aurait saisi le président. Devant ces mentalités inqualifiables, l’administration compte intervenir fermement pour mettre fin à ce genre de comportements qui ne peuvent que nuire à l’équipe.
Saâdène Ammara

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable