Jeudi 29 Septembre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Le Soir Mobile
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
Pause-café
Gaza

On ne comprend pas comment les Palestiniens, d’habitude si vigilants, se sont laissés aller à fêter pompeusement la pseudo-libération de Gaza, une bande qui est toujours encerclée par les chars israéliens, n’a aucune ouverture sur le monde extérieur et ne dispose ni de ports, ni d’aéroports, ni d’armée pour la défendre ! Et à tous les amnésiques, les F-16, leurs bombes et leurs morts, viennent rappeler que rien n’a changé ! Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, dit l’adage. Suite...


INQUIÉTANTE HAUSSE DES VOLS DE VÉHICULES EN ALGÉRIE
Quand le délit pousse au crime
Enquête réalisée par Amir G.

S’il existe un phénomène qui enregistre une ascension fulgurante c’est bien celui des vols de véhicules. Il ne se passe pas un jour sans que les médias rapportent des faits en relation avec ce fléau. Les plus observateurs notent également la publication des avis de presse qui offrent des motivations pécuniaires à ceux qui peuvent aider à retrouver une voiture “disparue”. Le bilan du 1er semestre de l’année 2005 révèle une inquiétante recrudescence de ce délit. Les statistiques de la Gendarmerie nationale sont éloquentes. Les affaires traitées durant les quatre premiers mois de l’année 2005 dépassent de loin le total de toutes les affaires constatées durant l’année 2004. Si la moyenne mensuelle des affaires constatée en 2004 était de 24, ce chiffre culmine à 63, soit une hausse d’environ 163 %. Suite...


A LA VEILLE DU REFERENDUM
Alger paralysée par les embouteillages

Une très forte congestion du flux routier a été constatée dans les rues d’Alger en cette journée de mercredi. Une situation avec laquelle les Algérois pensaient avoir rompu depuis un certain temps déjà. Les premiers bouchons ont commencé à se former dès 8h du matin. D’aucuns auront pu savoir quelles étaient les raisons de cette situation, a fortiori lorsque les encombrements ont été constatés dans pratiquement toutes les artères de la capitale. Suite...


CENTRE INTERNATIONAL DE PRESSE
La course aux badges

Avec les nombreux rendez-vous électoraux que connaît l’Algérie, le Centre international de presse (CIP) est devenu un lieu coutumier des journalistes nationaux et étrangers. A 24 heures du coup d’envoi du référendum sur la charte pour la paix et la réconciliation nationale, photographes, journalistes, techniciens y sont présents pour la confection de leurs badges. Sur présentation de deux photos et après avoir rempli deux fiches de renseignements, ils passent devant l’appareil numérique. Une ambiance bon enfant y règne. Suite...


BELGIQUE/ALGÉRIE
Conrad “acte” la naissance du Conseil d’affaires belgo-algérien
De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari

Le forum tenu hier et avant-hier à l’hôtel Conrad dans la capitale belgo-européenne se veut comme l’acte de naissance du “conseil d’affaires belgo-algérien”. “Ce conclave des hommes d’affaires, industriels et businessmen du royaume de Belgique et de l’Algérie a réuni près de 70 entreprises algériennes et 120 firmes belges. Cette rencontre est mise sur pied par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (Caci) et la Chambre de commerce Belgique-Luxembourg-Algérie (CBLA). Suite...


LES AROUCH NON DIALOGUISTES POURSUIVENT LEUR OFFENSIVE
“Le référendum : une reddition générale et une amnésie nationale”

L’aile non dialoguiste des arouch poursuit son offensive. Hier, lors d’une conférence de presse animée au siège du journal El Watan, les Boucena, et autre Mameri et Belkhelat ont tiré à boulets rouges “sur Bouteflika qui veut réhabiliter le terrorisme, l’émir de Clubdes- Pins (Aboudjerra Soltani, ndlr) qui s’est permis de s’attaquer à la Kabylie au même titre que Abou Mousaab de Sid Ali Bounab, et aux succursales du DRS représentés par l’UDR et le groupe d’Abrika qui s’érigent en représentants de la population locale”. Suite...


La “paix” à quel prix ?

L’Algérie avait-elle réellement besoin d’une “charte pour la paix et la réconciliation nationale” six années après la loi sur la concorde civile, quatre années après le 11 septembre et des années après avoir militairement écrasé le terrorisme ? Assurément, c’en est là une concession de plus que rien de vraiment concret ne justifie. Une concession très coûteuse, en plus ! Suite...


ABDALLAH DJABALLAH AU CIP
«Les dirigeants du FIS ont toujours soutenu le président de la République»

Le président du mouvement El Islah, qui animait hier une conférence au Centre international de presse, a avoué que sa médiation a permis le retour en Algérie de certains dirigeants du FIS. Il rappellera également que les chefs de la direction du parti dissous ont toujours soutenu Abdelaziz Bouteflika. Suite...


Ma conscience m’interpelle

Je ne peux rester muette devant un texte aussi violent, aussi injuste, aussi inhumain à l’adresse des familles de victimes individuelles du terrorisme. Comment un texte peut-il absoudre des criminels qui ont accompli des actes abominables, qui ont attenté à la vie d’autrui, qui ont fait couler un fleuve de sang et de larmes, qui ont enlevé et violé des femmes et des jeunes filles, qui ont détruit des structures socioéconomiques, éducatives et culturelles, qui ont isolé notre pays. Suite...


CHARTE POUR LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION
Une campagne à sens unique

La campagne électorale sur le référendum sur le projet de «la charte pour la paix et la réconciliation nationale» menée depuis le début du mois de septembre s’est achevée dans l’indifférence totale. C’est une campagne référendaire à sens unique où le président Bouteflika n’avait pas besoin de fournir des efforts pour convaincre les Algériens lors de ses meetings à voter «oui»le 29 septembre. Les contradicteurs étaient interdits d’expression. Suite...


SAID SADI AU "SOIR"
“Les choses sérieuses commenceront après le 29 septembre”
De notre bureau du Soir à Paris, Khedidja BABA-AHMED

En marge de la conférence de presse qu’il donnait mardi au CAPE, à Paris et dont Le Soir en a rendu compte dans son édition d’hier, Saïd Sadi, président du RCD, a bien voulu répondre à quelques questions. Suite...


CE MONDE QUI BOUGE
Irak, destins de femmes
Par Hassane Zerrouky

En Afghanistan, paraît-il, la situation des femmes n’est pas comparable à celle de leurs sœurs irakiennes. “Elles sont dehors et elles sourient”, affirme sans se démonter une jeune Afghane vivant en France, interviewée par l’hebdomadaire Marianne. Il est vrai que la condition des femmes irakiennes est mise à rude épreuve depuis l’adoption par le Parlement irakien du projet de Constitution qui sera soumis au référendum du 15 octobre. Suite...


CHARTE POUR LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION NATIONALE
La hantise de l’abstention

Aujourd’hui on ne devrait pas aller voter en Kabylie où une grève générale a été décrétée à l’appel du mouvement citoyen des arouch. Il en sera de même à travers le territoire national pour les militants du Rassemblement pour la culture et la démocratie, RCD, qui voient en ce texte “un déni de justice et de vérité, car il évacue tout ce que le combat pour les droits de l’homme impose désormais à tous les pouvoirs”. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site