Mardi 18 Octobre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Kabylie Story
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Centre
ALGER/CHÂTIMENTS CORPORELS DANS LES ÉCOLES
Des mamans s’indignent

C’est une maman désespérée qui nous a rendu visite à la rédaction pour dénoncer le comportement violent d’une enseignante à l’encontre des élèves de première année. Suite...


Un fonctionnaire agressé au lycée polyvalent de Maâtkas

Le lycée polyvalent de Maâtkas, dont nous rapportions les conditions précaires de sécurité dans ces mêmes colonnes il y a quelques jours, a eu pour scène une agression dont a été victime un fonctionnaire adjoint d’éducation de cet établissement. Le personnel l’a dénoncée dans une déclaration rendue publique, suivie d’une pétition signée par l’ensemble de ses collègues. Suite...


Dix ans de réclusion pour quatre homicides et trois incendies volontaires

La quatrième session du tribunal criminel de Tizi-Ouzou a été inaugurée ce samedi 15 octobre par un verdict qui s’inscrit dans l’air de la réconciliation nationale avant même la traduction de la charte en textes législatifs devant régir le pardon, désormais, acquis pour les terroristes, les “égarés”, suivant l’expression officielle ressassée au cours de la campagne référendaire. Suite...


BEJAIA/APRÈS LA CONFECTION D'UNE LISTE ÉLECTORALE SUR LE DOS DU FFS DE BEJAIA
Les militants exigent de Ali Laskri une commission d’enquête pour “identifier les commanditaires”

La section du FFS de la ville de Béjaïa a réagi violemment à travers une déclaration rendue publique samedi dernier contre les “auteurs” de la confection d’une liste électorale sur le “dos” de la section “légitime” du parti d’Aït- Ahmed de la ville de Béjaïa. La lecture de la déclaration du FFS laisse néanmoins apparaître un aveu à peine voilé d’une crise latente qui minerait depuis très longtemps déjà le plus vieux parti d’opposition. Suite...


“Les luttes partisanes ont beaucoup nui à l’université de Tizi-Ouzou”

Habituellement sous les feux de la rampe pour des considérations ayant rarement un lien, comme dirait l’autre, avec les performances pédagogiques, l’université de Tizi-Ouzou, selon son recteur, a accompli une année universitaire écoulée exemplaire, épargnée qu’elle a été durant ces derniers mois des contingences politiques qui la secouaient depuis toujours. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site