Mardi 18 Octobre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Kabylie Story
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Kabylie Story
KABYLIE STORY II
4.Tala Melloult, la source du silence
Par Arezki Metref

Comme à un balcon de maison, des jeunes sont agrippés à la rambarde de la place Gueydon. La terrasse du Richelieu est bondée. Au bord de la place, des kiosques vendent des cigarettes, des journaux et des gadgets de toutes sortes. J’achète des piles Alcaline à 150 DA les quatre. Elles tiennent les 2 secondes nécessaires à la mise en marche de l’enregistreur. L’arnaque est grosse, mais je ne la connaissais pas. Il s’agit de piles périmées, revivifiées par le contact du chaud. Coup d’œil circulaire : Liès n’est pas là. Nous avions rendez-vous à 14 heures. Je décide de partir. Le cellulaire vibre dans ma poche. C’est lui. Il a un contretemps. On le récupère à Tichy, à la Grande Terrasse, l’un des plus anciens établissements du coin. Liès est militant associatif. Il a sillonné la région. Quand, l’autre soir au Cheval Blanc j’avais parlé de Tala Melloult sans avoir la moindre idée de la route pour s’y rendre, il avait dit : “Je vois où c’est. Je t’accompagne.” Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site