Jeudi 20 Octobre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Kabylie Story
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Est
La formation professionnelle cible le milieu carcéral à Aïn-M’lila

Les responsables du secteur de la formation professionnelle ont initié une opération louable consistant à créer deux sections au niveau de la prison d’Aïn-M’lila dans le but de permettre aux détenus de sortir du milieu carcéral avec un diplôme et de réintégrer la société avec sérénité et des chances de réussite. Suite...


JIJEL
Les nostalgiques de Oued Z’hor

Oued Zhour, un coin idyllique, distant de la commune d’El-Milia d’environ 35 km, était un endroit de promenades et d’évasion pour de nombreux vacanciers en quête de moments de fraîcheur et de détente. Une petite bourgade dans laquelle vivaient jadis quelque 3 000 âmes. La décennie noire a fait fuir la plupart des familles. Suite...


TÉBESSA
Où sont passés les objets d’art ?

Renfermant des vestiges archéologiques exceptionnels, Tébessa (l’antique Thevest) a eu le privilège d’être le théâtre du tournage des scènes du film sur la vie de saint Augustin et ce, vu la similitude des décors avec ceux de Carthage (Tunisie) à l’exemple du fameux temple de Minerve, un musée dédié aux dieux Juno, Jupiter et Minerve, renfermant un trésor préhistorique d’une valeur inestimable (silex, buste en marbre, sarcophage, bijouterie et monnaie). Suite...


MILA
Un plateau de choix concocté en ces soirées ramadhanesques

La direction de la culture et à sa tête l’inépuisable Ali Taïbi — soutenu, il faut le dire, par un adjoint très présent, en l’occurrence Ammar Aziez — est tout simplement en train de réaliser un exploit, à savoir sortir Mila de sa torpeur et de sa léthargie culturelle. Depuis qu’il est à la tête de ce secteur, considéré jadis comme le parent pauvre de toutes les autres activités, et bien qu’évoluant dans un environnement souvent hostile, M. Taïbi, en fin professionnel, n’a jamais désespéré, continuant sans relâche à bousculer les réticences et les mentalités. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site