Actualités : EXPLOSION D'UNE BOMBE A MIZRANA
Un garde communal tué


La région de Mizrana renoue avec le terrorisme barbare. Ce jeudi, vers 13h, un garde communal a été tué au village Mazer, par l’explosion d’une bombe artisanale, actionnée à distance. Utilisant un raccourci pour rejoindre sa caserne au sud du village Mazer (Mizrana), Boualem, garde communal d’une trentaine d’années, originaire de Tizi-Gheniff a trouvé la mort dans l’explosion d’une bombe à quelque 200 m du lieu de ce que devait être sa destination. Tout porte à croire que l’engin explosif était destiné à faire un carnage.
Les éléments de la garde communale qui ont élu domicile à Mazer et, selon nos investigations, avaient l’habitude d’emprunter le sentier qui leur servait de raccourci pour rejoindre à partir du centre du village leur campement. Ce jeudi donc, vers 13h, le passage du garde communal a excité “les vampires” d’Abdelmalek Droukdel, à la tête du GSPC depuis l’éviction du sinistre Hassen Hattab en 2003, d’actionner, à distance, leur engin de la mort et endeuiller à quelques jours seulement de la fête de l’Aïd la famille de la victime et le corps de sécurité auquel il appartenait. Après le racket de tenanciers et consommateurs de bars-restaurants isolés, les terroristes du GSPC qui rejettent et malgré toutes les concessions qui leur ont été faites avec la charte pour la réconciliation nationale, toute idée de dépôt d’armes, semblent vouloir rééditer leurs actions des années 1990. Par ailleurs, et suite à la mort du pharmacien Mohamed Bachedi, tombé dans une embuscade tendue par les militaires (voir notre édition du 20 de ce mois), une marche pacifique et de protestation sera organisée demain, dimanche. Manifestation qui aura comme point de départ, le lieu du drame. Les marcheurs qui se dirigeront vers la ville de Tigzirt, soit quelque deux kilomètres, remettront au chef de daïra une lettre adressée au président de la République. A rappeler enfin que depuis le référendum portant sur la charte pour la paix et la réconciliation nationale, les sbires de Droukdel, ont multiplié les sorties qui se sont soldées par l’incendie d’un véhicule appartenant au Laboratoire des travaux publics de la wilaya de Tizi-Ouzou, le 10 du mois en cours, ainsi que le détournement de plusieurs véhicules appartenant à des particuliers dans la commune de Mizrana. En revanche, pour ce qui est des redditions, pour le moment, la région n’en a enregistré aucun cas.
K. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable