Régions Est : BORDJ BOU-ARRERIDJ
COUFFIN DU RAMADHAN ET RESTAURANT DU CŒUR
Des opérations satisfaisantes


Dans le cadre de l’opération de solidarité avec les nécessiteux en ce mois sacré, la commission des affaires sociales, formée essentiellement d’un seul élu et d’un fonctionnaire de l’APC, s’est engagée à prendre en charge un listing de 4 500 personnes traité en deux tranches. Il s’agit vous l’avez bien compris des 2000 DA réservés au couffin du Ramadhan.
Selon notre interlocuteur, une première liste des 2 199 bénéficiaires a été déjà établie, que les mandats seraient en cours de versement et qu’une deuxième liste de 2 701 cas serait en voie de finalisation pour la deuxième quinzaine de Ramadhan. La mairie aurait donc déboursé une somme totale de 900 millions de centimes soit environ 1,1% du budget communal estimé à 88 milliards ou encore la moitié de la subvention attribuée au club de football local de D1 ! “Le restaurant du cœur”, lui aussi, fonctionne avec une part du budget de la mairie de 100 millions de centimes ajoute le responsable du service social. M. Mokrani, quant à lui, dentiste de profession, a visiblement pris le pli depuis quelques années — aidé par le jeune Kada — de gérer une cuisine improvisée qui sert entre 500 et 600 plats/jour sur place et atteint un service de 3 400 repas si l’on inclut les menus emportés aux écoles coraniques et aux zaouïas de la wilaya. Chose certaine, les repas semblent riches et variés grâce essentiellement aux personnes charitables qui préfèrent opérer dans l’anonymat. Présent partout, El Hadj remercie vivement les services de la DAS et de la wilaya qui auraient fortement contribué à l’opération du restaurant du cœur.
Saâdane Ammara

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable