Régions Ouest : INCENDIE DANS LA STATION DE DESSALEMENT
Une commission ministérielle à Arzew


Suite à l’incendie, qui s’est déclaré dans l’aprèsmidi de lundi dernier dans la station de dessalement d’eau de mer située à Bethioua, le ministère des Mines et de l’Énergie a dépêché le lendemain une commission à la zone industrielle d’Arzew, qui sera chargée du suivi de la sécurité industrielle.
Cette commission, qui se compose entre autres de représentants de la direction de la sécurité industrielle du ministère des Mines, de la société de transport des hydrocarbures et de cadres de Sonatrach, s’est entretenue, apprend-on, avec le directeur général de l’Egzia (Entreprise de la gestion de la zone industrielle d’Arzew) pour débattre des conditions de la sécurité industrielle en mesure d’éviter des catastrophes résultant d’incendies ou autres incidents. Ladite commission, précise- t-on encore, a visité d’autres sites dans la zone industrielle, dont un complexe et la direction régionale de transport des hydrocarbures par canalisations de l’ouest du pays. Toujours dans le cadre du suivi des conditions de la sécurité, les membres de cette commission se sont rendus hier au port de Bethioua, où se trouve la station de dessalement d’eau de mer. Suite à cet incendie, qui s’est déclaré “au cours des travaux de soudure pour renforcer la structure, qui supporte la batterie de cartouche de filtration d’air”, la distribution de l’eau et de l’électricité sera perturbée pendant un mois, en attendant le remplacement de la batterie de cartouche de filtration d’air endommagée par le sinistre. L’usine fonctionnera ainsi avec les deux tiers de ses capacités globales. Il convient de préciser que la station de dessalement opérationnelle depuis août dernier et réceptionnée au mois de septembre dernier par le président de la République, produit 90.000 m3/j.
Soraya H. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable