Actualités : OAIC
Les accusations des uns, la parade des autres


Y a-t-il une affaire dite de pompes à grain de marque “Vigan” au niveau de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) ? Un groupe de personnes se revendiquant représentants des travailleurs affiliés à l’UNPA parlent, dans un communiqué remis à notre rédaction, “d’importation de pompes à grain de marque Vigan à coups de milliards de centimes, mais représentant des anomalies visibles à l’œil nue”.
Alors que du côté de la direction générale, par la voix de son secrétaire général M. Dermach, on qualifie cette sortie de “tentative de manipulation de l’opinion publique dans le seul but de porter préjudice à l’entreprise et éloigner les regards des véritables griefs retenus à l’encontre de ses ex-syndicalistes et dont la justice a été déjà saisie à ce propos”. En effet, tout a commencé lorsque ce qui est qualifié par l’employeur “d’ex-secrétaire général du syndicat d’entreprise” a transmis à l’employeur une plateforme de revendications dans laquelle sont énumérées plusieurs requêtes dont “le respect des cadres (partenaire social) de la base à l’instance, la révision de la nomenclature des postes de travail, la lenteur de l’application des décisions pour le bon fonctionnement des organismes etc.”. Depuis, à en croire le signataire de la plateforme, “les choses ont pris une autre tournure ponctuée par des mesures de suspension prises à notre encontre”. “Nous avons subi le mépris et toute la machine d’harcèlement enclenchée à notre encontre a été ponctuée par notre suspension”, dira M. Guerras Kamel. “Faux”, réplique le représentant de la direction générale de l’OAIC. “Il n’y a point de relation entre ce qu’on veut appeler l’affaire des pompes à grain et l’activité syndicale. Mais aujourd’hui, on veut faire croire que l’une est liée à l’autre”, nous explique M. Dermach. Selon notre interlocuteur, “les personnes suspendues par la commission ad hoc de discipline sont reconnues de fautes graves. Il n’y a aucun lien entre la plateforme de revendications, la soidisant affaire et leur suspension. Les trois personnes sont accusées de collecte illégale de fonds destinés aux sinistrés du séisme de Boumerdès sans l’autorisation préalable de la direction générale de l’OAIC, de détournement des fonds collectés et destinés pour les mêmes victimes, abus de bien sociaux, notamment par l’utilisation frauduleuse et abusive des fonds relevant des œuvres sociales des CCLS et UCA, perception illégale de jetons de présence au titre des réunions syndicales, etc.”. “Je vous pose la question pourquoi les autres membres du bureau syndical n’ont pas été touchés, sachant que ces mêmes personnes soutiennent cette plateforme de revendications. Aujourd’hui, pour dévier le sujet de sa trajectoire, on tente de créer un scandale de toutes pièces”, explique-t-on. Concernant les pompes à grain achetées auprès du fournisseur belge Vigan, le secrétaire général de l’OAIC dira qu’il n’y a point d’affaire. “Le protocole d’accord paraphé par les deux parties est explicite à ce sujet”, ajoute notre vis-à-vis, qui explique que “lors de leur réception provisoire des six pompes à grain, nous avons constaté que certaines parties que composent les six pompes sont marquées par de la rouille. Un constat relevé par nos experts et techniciens. Aussitôt et conformément au protocole d’accord, nous avons saisi notre fournisseur qui a confirmé notre constat et par voie de conséquence il a réexpédié le matériel en question. C’est une opération commerciale tout à fait normale qui se fait partout. Le matériel concerné sera remplacé et l’entreprise le réceptionnera dans un mois.” En effet, l’article 1 2 et 3 du protocole d’accord stipule respectivement que “la société Vigan s’engage à prendre toutes les dispositions nécessaires pour procéder à sa charge, à la réexportation des six pompes à grain (déclarées non conformes suivant le rapport d’expertise de la société Verital, que la société Vigan s’engage à se conformer aux obligations contractuelles portant conformité des équipements et qu’elle s’engage à livrer les six nouvelles pompes à grain dans les meilleurs délais”.
Abder Bettache
youcefabder@hotmail.com

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable