Actualités : LUTTE CONTRE LA POLLUTION MARINE PAR HYDROCARBURES
L’étude de faisabilité d’une multinationale d’intervention lancée


Sonatrach, Activité Transports par canalisations (TRC), a signé, avant-hier en présence du ministre de l’Energie et des Mines, le Dr Chakib Khelil, et du ministre des Transports, Mohamed Maghlaoui, un contrat avec le bureau d’étude britannique The Oil Spill Training.
Treize sociétés pétrolières internationales : Cepsa et Repsol (Espagne), Trapsa (Tunisie), Samir (Maroc), Statoil (Norvège), Sonangol (Angola), ENI (Italie), Petrosen (Sénégal), Total (France), Petronas (Malaisie), Anadarko et Amerada Hess (Etats-Unis) ainsi que Sonatrach, se sont associées pour la réalisation d’une étude de faisabilité en vue de la création d’une société multinationale de lutte contre les risques majeurs de pollution marine par les hydrocarbures dans la rive sud de la Méditerranée et la côte ouest de l’Afrique et mandaté Sonatrach pour la finalisation de ce contrat. D’une durée de six mois et d’une valeur de 116 000 euros, le contrat avait été attribué séance tenante à la compagnie the Oil Spill Training lors de l’ouverture des offres commerciales le 25 octobre 2005. 30% du volume international maritime des hydrocarbures transitant par la Méditerranée et 50 millions de tonnes de pétrole et de produits pétroliers et dérivés étant exportés à partir des ports algériens et tunisiens, selon Chakib Khelil, l’essor des activités liées à l’industrie et au commerce des hydrocarbures rend en conséquence nécessaire, selon le P-DG de Sonatrach, le renforcement des moyens pour la protection de la faune, la flore et de l’homme dans les régions marines et côtières. Cela, par le biais d’une société multinationale d’intervention solidaire et efficace, pour la prévention des risques majeurs de pollution marine par les hydrocarbures et la préservation de l’environnement et du patrimoine marin contre “les marées noires”. Une société multinationale d’intervention, ouverte à l’adhésion d’autres compagnies pétrolières internationales et dont le siège devrait être basé à Alger.
C. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable