Actualités : ÉDUCATION NATIONALE
Vers la création d’un “front des syndicats”


Les syndicats de l’éducation nationale et de la formation professionnelle envisagent de créer un “front” afin de présenter une seule et même plate-forme de revendications. Les jalons de cette initiative ont été posés samedi lors d’une réunion qui a regroupé les représentants des syndicats de ce secteur, à savoir le Cnapest, le CLA, le Sete, le Satef, l’UNPEF et le SNTE.
“L’objectif n’est pas de créer un super syndicat mais plutôt de réfléchir ensemble à l’élaboration d’une plate-forme de revendications pour les travailleurs des secteurs de l’éducation nationale et de la formation professionnelle. Nos revendications sont claires et connues des pouvoirs publics, c’est bien évidemment l’augmentation des salaires ainsi qu’un statut spécifique aux membres du corps enseignant. Pour une question d’efficacité, des actions communes pourraient être lancées à l’avenir par cette structure”, précisait, hier, Nouar Laârbi, membre du Conseil national du Cnapest, lors d’une rencontre avec la presse. Selon lui, la prochaine étape consistera à organiser des états généraux de l’éducation. “Lors de la réunion d’hier, chaque syndicat a nommé deux délégués qui siégeront au sein d’une commission technique. Celle-ci sera chargée d’organiser les états généraux”, ajoutera-t-il. Notons que cette commission technique tiendra aujourd’hui sa première réunion. Nouar Laârbi a cependant tenu à indiquer que ce “front” ne traitera pas des questions relatives à l’autonomie des syndicats du secteur. “Ce ne sera pas le cadre idéal. Mais l’autonomie syndicale reste l’une de nos principales revendications », dira-t-il en expliquant que l’un des partenaires du Cnapest, le SETE en l’occurrence, est une structure affiliée à l’UGTA.
T. H.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable