Régions Est : EL-TARF
Un nouveau siège administratif pour la commune s’impose


“Nous procédons à l’établissement de 3 à 4 mille documents administratifs, quotidiennement, avec un nombre réduit de fonctionnaires, dans des locaux exigus, ne répondant plus aux commodités nécessaires dignes d’un siège communal d’un chef-lieu de wilaya”, tel est le constat, en résumé, fait par un des responsables du service de l’état civil de la commune d’El-Tarf.
En effet, le siège actuel de la commune fait face à un rush quotidien de citoyens venant même des communes limitrophes en plus des résidants, débordant ainsi, sur les limites des prestations et autres sollicitations administratives que peut apporter le personnel. Une situation intenable et stressante qui s’avère, par ailleurs, source essentielle de la dégradation des rapports entre fonctionnaires et citoyens. Cependant, des sources concordantes ont souligné que le premier responsable de la wilaya est informé et saisi par cette situation, et à cet effet, la décision de la construction d’un nouveau siège aurait été prise. Dans un autre registre, la commune ne dispose actuellement que d’une seule annexe administrative, celle de la localité de Metroha, pour atténuer un tant soit peu le flux des citoyens, l’ouverture de nouvelles annexes au niveau des cités et localités à forte concentration urbaine pouvant produire tous les documents demandés par les administrés, note le même responsable de l’état civil, est une solution adéquate et rationnelle et s’impose avec acuité. Enfin, il y a lieu de signaler que la quasi-totalité du personnel en charge du service de l’état civil exerce dans le cadre du dispositif de l’emploi de jeunes et du filet social. La régularisation de ces personnes, qui accomplissent un travail colossal, doit figurer parmi les priorités de la commune.
Daoud Allam

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable