Régions Ouest : TLEMCEN
Le mausolée de Sidi Boumediene en voie de restauration


Une enveloppe de 1 500 000 DA a été allouée pour des travaux de restauration et d’aménagement du mausolée de Sidi Boumediene Choaïb El Ichbili, situé dans le village de Aïn Takebalet, dans la wilaya de Tlemcen, a-t-on appris auprès du responsable de la cellule de communication de la wilaya.

Ce montant a été décidé lors de la dernière visite de travail des autorités locales sur les lieux et qui a été consacrée à la situation de ce site historique rendant un hommage particulier à ce saint homme. La wilaya de Tlemcen organise, du 12 au 16 novembre prochain, la deuxième édition du séminaire international sur le soufisme qui verra la participation d’universitaires, d’enseignants et de chercheurs d’une dizaine de pays. Ce mausolée figurera dans le programme des visites qu'effectueront à cette occasion les participants, en marge des travaux de la rencontre, indique-t-on. Sidi Boumediene est décédé à Aïn Takebalet des suites d'une grave maladie le 13 novembre 1197 correspondant à l’an 593 de l’hégire, sur son chemin de Béjaïa vers le Maroc où il comptait rendre visite au sultan Yacoub El Mansour en novembre 1197 correspondant à l’an 593 de l’hégire. Il fut enterré à El Eubbad, sur les hauteurs de Tlemcen, et son mausolée édifié à l'endroit du lieu de son passage reçoit de nombreux visiteurs, notamment les adeptes du soufisme.
APS

SECTEUR SANITAIRE DE REMCHI
Le syndicat dénonce

Dans une lettre adressée au directeur de la santé de la wilaya de Tlemcen, les membres de la section syndicale dressent un véritable réquisitoire contre le directeur du secteur sanitaire de Remchi. Il est notamment reproché à ce dernier les prises de décisions unilatérales et nonconformes à la loi, le manque de respect à l’égard des travailleurs et plus particulièrement ceux du paramédical. D’autre part, ce même communiqué, fait part de sanctions exagérées et d’une politique d’intimidation, mais ce qui est plus grave encore, selon les rédacteurs de ce communiqué, c’est l’attitude du directeur. Ce responsable qui n’hésite pas à insulter et à diffamer ses pairs, allant jusqu’à accuser les travailleurs de vol. D’autre part, la liste des accusations ne s’arrête pas là, les membres du syndicat persistent et signent. Selon ces derniers, le directeur du secteur sanitaire procède à des recrutements à sa guise (copinage, clientélisme, etc.) pour couvrir les nouveaux postes prévus cette année (postes médical et paramédical). La liste des griefs est encore longue et le bras de fer risque de perdurer, car les syndicalistes ne demandent pas moins que le départ du directeur pour éviter l’irréparable” car semble-t-il, le directeur incriminé ne fait preuve d’aucune retenue, en manquant de respect et en marginalisant la section syndicale. Affaire à suivre…
M. Zenasni

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable