Sports : CHAMPIONS LEAGUE AFRICAINE (FINALE ALLER)
ES SAHEL - AHLY DU CAIRE (0-0)
L’Étoile perd de son éclat


Auteurs d'un petit 0-0 samedi soir face à une solide formation égyptienne du Ahly lors de la finale aller de la Ligue des champions d'Afrique, les Tunisiens de l'Étoile du Sahel ne se sont pas placés dans les meilleures conditions pour remporter le trophée même si rien n'est définitivement perdu. Désireux de partir sur des bonnes bases, les Tunisiens ont été les premiers en action avec la volonté affirmée d'effectuer rapidement un pressing assez haut.

Intention louable mais qui n'a débouché sur rien de concret par la faute d'une rugueuse défense égyptienne. Pourtant maîtres du jeu, les Etoilais n'ont été menaçants qu'à la 16e minute de jeu sur un tir violent d'Opara dévié par Al Hadary. Découragée, l'Etoile a eu du mal ensuite à conserver la balle, s'exposant aux contreattaques dangereuses du Ahly au sein d'une arrière-garde rouge quelque peu dépassée. Motaab, sur deux tentatives, a bien failli ouvrir le score en faveur des Égyptiens mais sa maladresse a fait le reste au grand soulagement des Etoilais sifflés par leurs supporters. Malgré tout, les Tunisiens sont parvenus à sortir de leur léthargie lors de la deuxième mi-temps mais sans se créer de réelles occasions face à un onze égyptien maître du ballon mais plus réservé en attaque. Le Ahly a terminé ce match plutôt mièvre sur un rythme tranquille pour assurer son objectif qui consistait à ne pas encaisser de but à Sousse, en attendant le match retour à domicile, le 12 novembre au Caire.

FICHE TECHNIQUE
A Sousse, stade olympique, temps frais, terrain en bon état, 25.000 spectateurs environ. Arbitrage de M. El Arjoun (Maroc) Averts. : Chawki (20’), Gilberto (46’), Motaab (62’) Ahly du Caire ES Sahel : Austin - Benfredj, C. Zouaghi, K. Zouaghi (cap), Sellami, Ghezal - Hammi, Silva, Bokri puis Traoui (80’) - Opara puis Chikhaoui (62’) puis Trabelsi (85’), Jedidi Ahly du Caire : Al Hadary - El Shater, Sayed Mohamed (cap), Gilberto, Nahas, Gomaa - Abou Trika puis Hosni (91’), Chawki, Barakat, Mustapha - Motaab.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable