Lundi 31 Octobre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Corruptions
Le Soir Mobile
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Corruptions
LE MAGAZINE MAROCAIN “TELQUEL” ACCUSE LES AUTORITÉS DE CHERCHER A “L'ABATTRE”
"Nous ne céderons pas"

L'hebdomadaire indépendant marocain TelQuela accusé, samedi 29 octobre 2005, les autorités de chercher à “l'abattre” en l'asphyxiant financièrement avec de très lourdes amendes.” En l'espace de deux mois, TelQuel se retrouve condamné à des amendes et dommages et intérêts cumulés de 1,96 million de dirhams (environ 176.000 euros)”, écrit Ahmed Benchemsi, directeur de ce journal. “Clairement, le pouvoir cherche à nous abattre”, ajoute-t-il dans un éditorial intitulé : “Nous ne céderons pas”. Suite...


Enlisement du Maroc dans l'Indice de perception de la corruption pour 2005

Les résultats de l’indice de perception de la corruption (IPC) 2005 viennent d’être publiés. Pour le Maroc, les études ont été réalisées par 8 organismes indépendants et sur la base de sondages effectués auprès des milieux d'affaires, des analystes de risques-pays, des diplomates et des universitaires. En 2005, le Maroc occupe la position 78 parmi 158 pays et obtient la note moyenne de 3,2 point sur 10, dans l’échelle de la transparence (pour les 8 études, cette note varie de 2,9 à 3,5). Suite...


Les tentations des autorités algériennes

En Algérie et depuis quelques années déjà, le dossier de la biométrie, de l’introduction de cartes d’identité nationale “protégées” et de passeports “infalsifiables” est évoqué régulièrement mais avec beaucoup de discrétion. La donne sécuritaire, le crime organisé, la lutte contre le terrorisme, l’assainissement du fichier de la police et la “modernisation” de l’administration — autant de prétextes et d’alibis —, sont toujours mis en avant pour justifier le lancement de ce chantier. Suite...


L’ALIBI SÉCURITAIRE ET LES ENJEUX DU MARCHE INTERNATIONAL DE LA BIOMÉTRIE ET DES CARTES D’IDENTITÉ NATIONALE
Le Maroc pris au piège des pratiques du gré à gré, dénoncé par la presse et Transparency

Le 27 septembre 2005, le Maroc annonce la signature d'un contrat mirobolant avec le géant français Thales. Le marché porte sur la production, à l'échelle nationale, de cartes d'identité à la pointe de la technologie. Le même jour, un ex-dirigeant de Thales décrypte sur les colonnes du journal français Le Monde le système par lequel son ex-employeur corrompt pour s'adjuger les marchés. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site