Lundi 07 Novembre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Corruptions
Le Soir Multimédia
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Ouest
SIDI-BEL-ABBÈS

DANS LE CADRE DE LA PRÉVENTION DE LA GRIPPE AVIAIRE

Les zones humides sous haute surveillance

Dans le cadre de la prévention de la grippe aviaire dans la région de Sidi-Bel-Abbès, les zones humides tels le lac de Sidi-Mohamed et le barrage Sarno font l’objet d’une haute surveillance de la part des forestiers.
Suite...

SAIDA
Une nouvelle directrice à la tête de la Maison de la culture

Mme Daoudi F., ex-animatrice des activités culturelles, vient d’être nommée à la tête de la direction de la Maison de la culture en ce mois de novembre. Cette nouvelle directrice - bien que cette structure soit constituée par une partie du personnel masculin - promet de redoubler d’efforts dans le domaine de la culture et qu’elle compte sur la société civile de la wilaya de l’orienter dans ce sens. Elle a promis par ailleurs de prendre en considération les avis des intellectuels et des associations afin d’aboutir à l’essor qui donnera à la Maison de la culture “Abdelkader Khellaf” sa véritable place.
Mohamed Ben Amine
Suite...


RELIZANE
Des émeutiers brûlent le siège de l’APC de Benidergoun

Selon des sources concordantes, dans la journée de samedi dernier aux environs de 11h15 mn, des émeutiers dont le nombre varie entre 80 et 100, ont brûlé le siège de l’APC de Benidergoun, relevant de la daïra de Zemmoura, dans la wilaya de Relizane suite à l’affichage de la liste de 30 logements ruraux. Les émeutiers ont aussi occasionné des dégâts importants à cette localité à savoir : un minibus de solidarité a été brûlé et des écoliers ont été chassés de leurs classes. Les membres d’une commission de wilaya ont été dépêchés sur les lieux pour calmer les esprits, mais en vain. Ces émeutiers rejettent catégoriquement la liste.
A. Rahmane
Suite...


BECHAR
Rien ne va plus à l’APC

Même si la ville sombre dans la déchéance, le désordre et la stagnation en plus de l’anarchie qui a gagné quelques services de la commune où les vols et les malversations ne se comptent plus, le président de l’APC, principal concerné par la gestion, refuse de partir malgré les nombreux appels formulés, notamment par la société civile. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site