Samedi 12 Novembre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Panorama
LETTRE DE PROVINCE
Exils définitifs et mirages du pouvoir
Par Boubakeur Hamidechi

L’un, n’est rien d’autre que sa majesté le chef de l’État quand l’autre n’est reconnaissable qu’à travers la modestie de l’universitaire expatrié. Ils partagent en commun une patrie d’origine mais se font chacun une idée autre du pays natal. Par vocation, ou plutôt par position dominante, le premier se doit de célébrer vertueusement le génie de cette terre alors que le second se contentera de la rumination nostalgique, quand ce n’est pas de l’amertume, si commune à ceux qui l’accusent de n’avoir été qu’une marâtre qui ne sût ni se faire aimer, ni retenir les meilleurs des natifs. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site