Dimanche 27 Novembre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Santé
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Centre
AIN-DEFLA/OUED EL-DJEMAA
Une jeune fille de 17 ans se suicide

La nouvelle a suscité l’effroi et la tristesse dans la petite commune de Oued El-Djemaâ, daïra de Aïn-Lechiakh, qui a appris la mort de la jeune S. N. âgé de 17 ans. Elle s’est pendue dans le domicile familial à une poutre à l’aide de son foulard ( khimar). Selon des sources locales bien informées, la jeune N. n’a jamais cessé de pleurer la mort de son père, garde communal, tué dans un attentat terroriste il y a de cela quelques années. Suite...


LE GSPC HARCELÉ A BOUMERDES
Les poseurs de bombes de Zemmouri neutralisés

Les policiers de la BMPJ de la wilaya de Boumerdès ont enregistrés d’autres réussites et pas des moindres dans leur lutte contre les terroristes du GSPC. Ces succès ont été obtenus tout particulièrement contre katibat El Arkame considérée, dans la région du centre du pays, comme la plus dangereuse. Suite...


MAKOUDA
64 logements sociaux attribués et 200 autres à construire

La liste tant attendue des bénéficiaires des 64 logements sociaux, construits par l’OPGI dans le chef-lieu de la commune de Boudjima et dont l’achèvement des travaux remonte à près de trois ans, a été rendue publique le 22 octobre dernier par les autorités locales. Le travail impartial de la commission d’attribution, présidée par le chef de daïra en personne, qui avait passé au crible tous les dossiers, n’a pas soulevé de remous importants parmi les 640 inscrits non bénéficiaires. Suite...


ALGER/BORDJ-EL-KIFFAN
Les effets d’une mauvaise gestion

Longtemps bercés par les fausses promesses d’un lendemain meilleur, les habitants de la paisible localité de Bordj El-Kiffan ont choisi une autre forme de dénonciation. Récemment, des émeutes ont éclaté. Il y a forcément malaise et matière à se rebeller. L’expression formulée, certes violemment, est un ras-le-bol généralisé. Des constructions sans réseau d’assainissement. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site