Actualités : ALORS QUE 12 000 TRAVAILLEURS DE LA ZONE PORTUAIRE OBSERVENT UNE GRÈVE GÉNÉRALE AUJOURD'HUI
Le SG de l’entreprise Touring Voyages suspendu de ses fonctions


Alors que la suspension du secrétaire général du syndicat d’entreprise des douanes n’est toujours pas levée, deux autres cadres syndicaux dont le secrétaire général du syndicat d’entreprise du Touring Voyages Algérie (UGTA) viennent d’être suspendus de leur fonction par le premier responsable de cette entreprise touristique.
Selon M. Cherfaoui, puisque c’est de lui qu’il s’agit «cette décision a été prise en violation de la réglementation régissant la relation du travail en l’occurrence le code du travail à travers sa disposition 90/14 mais surtout la convention collective signée conjointement par le partenaire social et le premier responsable de l’entreprise paraphée par les deux parties le 1er juillet 2004.» Selon ce cadre syndical, «la mesure prise par le PDG du Touring Club Algérie fait suite à notre passage à la télévision, du rassemblement auquel nous avons participé mercredi dernier à la Maison du peuple Abdelhak-Benhamouda sous l’égide de notre fédération.» Pour rappel, ce rassemblement a été notamment marqué par l’intervention du premier secrétaire général de la Centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd sur les questions socioprofessionnelles propres au secteur du tourisme et du commerce et à la vie organique de l’UGTA. Toutefois, selon le secrétaire général du syndicat d’entreprise du Touring Voyages Algérie, «l’objectif recherché par le directeur général de l’entreprise est celui de faire taire toutes les voix revendicatives dénonçant la situation qui prévaut au sein de notre entreprise et par voie de conséquence, empêchant les représentants des travailleurs au niveau de la base de porter à l’attention de l’opinion publique et des instances concernées la situation des travailleurs.» Pour notre interlocuteur, «le cas de Badaoui n’est pas un acte isolé. Tous les syndicats revendicatifs font aujourd’hui l’objet d’une menace de la part de leur employeur.» Il est à noter que cette nouvelle donne est intervenue à la veille de la journée de protestation que comptent observer aujourd’hui 12 000 travailleurs au niveau de la zone portuaire d’Alger en guise «de soutien au secrétaire général du syndicat d’entreprise de la douane en exigeant sa réintégration dans son poste de travail mais également pour faire valoir les principales revendications des entreprises de la zone portuaire, contenues dans une plate-forme de revendication adressé aux différents employeurs. Il est attendu par ailleurs qu’un «imposant» rassemblement syndical suivra cette démonstration de force dans les prochains jours au niveau du siège de la Centrale syndcale UGTA.
Abder Bettache
youcefabder@hotmail.com

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable