Actualités : MODERNISATION DE LA GENDARMERIE NATIONALE
La police judiciaire dotée du AFIS system


Les services de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale viennent d’être équipés de la plus récente version N-AFIS. Il s’agit d’un système ultraperfectionné, spécialisé dans l’identification judiciaire à travers différents procédés. Le N-AFIS repose sur la technique du scanner optique pour le prélèvement des empreintes.
Outre de pouvoir disposer de la copie numérique des 10 doigts des mains, le système AFIS permet également de prendre le palmier (empreinte de la paume) ainsi que l’image photo de la personne concernée. Le système en question rend possible le stockage de 2 millions de fiches ainsi que l’emmagasinage de 35 000 empreintes. Ces capacités de mémoire qui restent extensibles permettent d’obtenir des résultats de requêtes en 15 minutes pour les objets ayant une empreinte claire, 7 minutes pour les empreintes latentes (en cours d’identification) et environ 30 minutes pour les sujets non fichés. Il est par ailleurs à noter que la nouvelle version (la dernière en date) de l’AFIS système dont la Gendarmerie nationale vient de faire l’acquisition est celle-là même qui a été utilisée pour la résolution de l’affaire des attentats de Londres et ceux de Madrid. Au cours de la présentation à la presse des nouveaux équipements, il a été précisé que l’Algérie est le premier pays à disposer de cette technologie à l’échelle arabe et continentale. Outre une unité centrale implantée au niveau du Commandement général de la gendarmerie, tous les groupements des wilayas du pays ont été dotés du N-AFIS. En outre, 160 unités territoriales ont reçu les équipements nécessaires. Ces derniers ont été rattachés aux chefs-lieux des tribunaux afin d’aider l’action de la justice. En même temps pas moins de 11 stations mobiles sont d’ores et déjà opérationnelles et travaillent en fonction de la conjoncture. Dans un proche avenir, 28 unités territoriales seront rattachées au système AFIS. Près de 190 000 fiches ont été introduites dans l’ordinateur concerné. Opérationnel depuis deux mois seulement, le N-AFIS a permis de solutionner trois grandes affaires liées au trafic d’argent, à l’immigration clandestines et au faux en matière d’identité.
A. G.
amirsoir@yahoo.fr

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable