Régions Est : SÉTIF
ALGÉRIE TELECOM
Des citoyens excédés


Payez d’abord, réclamez ensuite. Telle est la réponse que reçoivent des citoyens venus déposer une réclamation au niveau des bureaux d’Algérie Télécom de Sétif. En effet, de nombreux clients de l’opérateur historique se sont plaint des montants portés sur leurs factures téléphoniques, jugés exagérés et ne répondant pas à leur consommation.
Pour preuve, certains abonnés ont reçu des factures comportant des frais de connexion à l’internet alors qu’ils ne possèdent pas d’ordinateur chez eux. Certains citoyens sont tenus de payer 30 DA de plus à chaque facture, représentant une option qui n’a plus sa raison d’être depuis des années, celle de ne pas figurer sur l’annuaire téléphonique, alors qu’il n’est plus édité depuis les années 1990. Excédés par des facturations imaginaires et répétées, les abonnés d’Algérie Télécom n’ont comme seule alternative que de s’acquitter de leurs redevances pour éviter les coupures systématiques. Les réclamations, quant à elles, n’aboutissent que rarement, voire jamais.
I. S.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable