Femme magazine : Future maman
La forme dans l'assiette


Bien manger, c'est essentiel avant et pendant la grossesse. Voici un rappel des clés de l'équilibre alimentaire.
Une alimentation trop restrictive (en quantité et en qualité) ou trop importante pendant la grossesse peut entraîner un retard ou un excès de croissance du bébé. Plusieurs études ont aussi mis en évidence qu'un bébé de faible poids de naissance est plus exposé aux risques cardiovasculaires, de diabète ou d'obésité à l'âge adulte.
Stabiliser son poids avant la conception
Mais ce n'est pas seulement pendant la grossesse qu'il faut bien manger. Le poids du bébé à la naissance serait aussi en corrélation avec le poids de la mère avant la grossesse. L'idéal est donc de stabiliser son poids (celui-ci ne doit être ni trop faible ni trop élevé par rapport à la taille) et d'avoir une alimentation équilibrée et diversifiée avant de concevoir un enfant. Une carence en folates (ou vitamine B9, qu'on trouve en particulier dans les épinards, les choux, I'artichaut...) provoquerait un défaut de fermeture du tube neural, responsable d'une malformation de la colonne vertébrale, le spina-bifida. Alors, avant la grossesse et pendant neuf mois, il suffit de manger un peu de tout chaque jour sans faire d'impasse sur aucune catégorie d'aliments (protéines animales, protéines végétales, glucides, matières grasses, produits laitiers, légumes et fruits crus et cuits) afin d'apporter des nutriments (vitamines, oligo-éléments, minéraux...) en quantité suffisante. Ces substances, qui ne contiennent aucune calorie, sont pourtant nécessaires au fœtus et à l'organisme de la mère, et ne leur sont apportées que par l'alimentation.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable