Actualités : ABOUDJERRA SOLTANI DEFINIT LE MSP
Un parti stratégique


Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) se définit désormais comme un parti stratégique, c'est-à-dire qui n’est ni entièrement phagocyté par le pouvoir ni totalement investi dans l’opposition. Le président du parti, Aboudjerra Soltani, qui présidait hier à l’ouverture de la rencontre des présidents des bureaux de wilaya du MSP, justifie par ce trait identitaire le paradoxe propre à la formation de feu cheikh Nahnah.
Sofiane Aït-Iflis - Alger (Le Soir) - Visiblement, le parti ne reste pas insensible à ce que l’observation note à propos de ses critiques à l’endroit du gouvernement alors qu’il y siège. Les cadres du parti, réunis à Zeralda, auront su, après l’explicatif d’Aboudjerra, ce qui autorise le sempiternel décalage entre la position occupée et le discours véhiculé. Ainsi, par exemple, ils ne sont pas tenus de faire de leur intégration à l’alliance présidentielle un sacerdoce. Le président du parti leur a servi opportunément une “fetwa”. “Les alliances, au niveau des assemblées élues, doivent se gérer au cas par cas. Elles ne sont pas forcément avec les élus des partenaires de l’alliance présidentielle.” Le discours du président du parti se distingue par ailleurs, par aspects, de ceux des chefs des deux autres formations de l’alliance présidentielle. Pour lui, tout n’est pas miel. Pour l’exemple : le premier plan de relance économique doté de 7 milliards de dollars a manqué de se traduire par un mieux social. Ni Belkhadem, encore moins Ouyahia ne feront leur cette réalité. “Le bilan n’est ni blanc ni noir, il est plutôt gris”, a lâché Soltani. Le MSP, cependant, ne perd pas espoir de voir les choses s’améliorer à l’avenir, avec le second plan de relance. Selon lui, une nouvelle dynamique sera enclenchée la nouvelle année qui s’ouvre. Une dynamique dont le point de départ sera le retour au pays, ce samedi, du président de la République. Un retour qui, selon l’orateur, ne se suffira pas des seuls usages protocolaires. Le parti préparent “ses tambours” pour un accueil en fanfare du président. Aboudjerra Soltani a exhorté les militants du parti à être de l’accueil au niveau de l’aéroport. “Le samedi, ça sera une grande fête, il y aura foule à l’aéroport pour accueillir le président”, a-t-il dit, ajoutant que “les militants de son parti seront de ce rendez-vous”. L’homme fort du MSP n’a pas manqué l’opportunité de cette activité organique pour “rire” de ceux qui ont surenchéri à propos de la maladie du président. “Le retour du président est une réponse à ceux qui ont surenchéri à propos de sa maladie.”
S. A. I.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable