Actualités : ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS
“Grève de la faim dès aujourd’hui”


Dans un communiqué adressé à notre rédaction, signé “Comité autonome des étudiants de l’Ecole supérieure des beaux-arts”, en grève depuis le 24 novembre passé, on peut lire que ces derniers ont “décidé d’entamer à partir d’aujourd’hui, une grève de la faim illimitée”. Le recours à cet extrême moyen de revendication est motivé, selon les grévistes, par “le refus de la direction d’exécuter les décisions prises par l’assemblée générale des professeurs et entérinées par M. Tebbani, le fondé de pouvoir de madame la ministre de la Culture”.
“Compte tenu de la violation de la note datée du 26 novembre dernier, explicitant la suppression des vacances d’hiver et de printemps et signée de la main même du directeur”, ajoutent-ils. Au sujet du directeur, les rédacteurs avancent que “ce même directeur essaye paradoxalement depuis le 22 décembre de fermer l’école aux étudiants et aux professeurs, également en grève, en violation de la loi 90-02, régissant les conflits socioprofessionnels”. Plus précis encore, les représentants du “comité” argumentent leur démarche par “ce sont ces décisions, ces actions qui ne sont pas dignes d’un commis de la nation, qui ont motivé une résurgence des actions revendicatives des étudiants de l’Ecole supérieure des beaux-arts, étudiants qui ont décidé, à partir du 25 du mois en cours, motivés par la peur de l’année blanche ainsi que par la ferme conviction que la situation ne fera qu’empirer, d’occuper l’école 24h/24”. Le recours à la grève de la faim se poursuivra “jusqu’à ce que des réponses concrètes nous soient apportées, que le dialogue reprenne avec les responsables ministériels et qu’une issue à la crise soit visible”, préviennent-ils en conclusion.
R. N.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable