Régions Ouest : ORAN/SESSION DE L'APW
Revêtement bitumeux


Le wali d’Oran s’est montré peu satisfait de la qualité des travaux de revêtement bitumeux réalisés dans cette wilaya, qui n’ont pas résisté aux dernières intempéries. Plusieurs défaillances sont constatées selon ce responsable, qui est intervenu lors des travaux de la quatrième session de l’APW, ouverts lundi dernier.
Soraya H. A - Oran (Le Soir) - Par ailleurs, le premier responsable de la wilaya a annoncé au cours de cette session la réalisation de 280 logements RHP. La wilaya, qui devait participer dans un premier temps avec 10 millions de centimes dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, a jugé utile de réaliser ces logements et de les louer par la suite, selon ce responsable. Notons que plusieurs dossiers ont été débattus lors de la dernière session de l’année. S’agissant du dossier des concessions agricoles, la commission de l’agriculture de l’ APW a relevé plusieurs irrégularités, qui entravent la réussite de cette opération, principalement l’absence d’eau d’irrigation, qui contraint les agriculteurs à acheter des citernes d’eau plusieurs fois par mois. Ces derniers demandent aux services compétents de mettre en place des bassins pour stocker l’eau achetée, afin de faciliter l’opération d’irrigation. La commission de l’ APW recommande de son côté la réalisation de nouveaux périmètres pour élargir la superficie de la terre cultivée, afin de combattre le chômage dans le milieu rural et l’ouverture de nouvelles routes dans ces périmètres, afin de permettre aux agriculteurs d’arriver dans leurs terres, surtout dans celles où l’accès est difficile. L’état du secteur de la pêche maritime est le second dossier débattu lors de cette session. Selon la commission du tourisme, de la pêche maritime et de l’environnement, la production annuelle est de 7 500 tonnes par an, alors que la demande dépasse les 15 000 tonnes par an. Toujours selon la commission, l’Algérien consomme en moyenne 5 kg de poisson par an et l’Européen environ 25 kg durant la même période, alors que la moyenne de consommation de cette viande est de 16 kg/an/ habitant. En attendant l’acquisition de nouveaux bateaux, cette commission recommande la réalisation d’entrepôts frigorifiques pour la préservation du poisson avant sa commercialisation et d’une chaîne de froid et le développement des moyens de transport du poisson, en utilisant des triporteurs réfrigérés.
S. H. A

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable