Régions Ouest : SAIDA
Stage bloqué pour les futurs directeurs d’école


Au cours de ces vacances d’hiver, qui s’achèvent, l’IFCE Ahmed-Medeghri de Saïda abrite depuis le 20 décembre dernier un stage bloqué pour 136 maîtres de l’école fondamentale qui aspirent à être directeurs d’école primaire pour la prochaine rentrée scolaire 2006/2007. Ces stagiaires sont venus de différentes régions du pays et même du Sahara occidental.

L’encadrement pédagogique ainsi que le rôle administratif que doit jouer le futur directeur d’école sont assurés par des inspecteurs et des enseignants formateurs de l’institut. Quelques directeurs-stagiaires rencontrés se disent satisfaits de ce stage, mais souhaitent qu’une fois sur le terrain, cette formation théorique ne saurait souffrir du replâtrage ni du bricolage. M. B. A.

L’habitat précaire en bonne voie d’éradication à Relizane 83 familles relogées
Les responsables de la wilaya de Relizane veulent en finir avec cette grande plaie qui ne cesse de ternir l’image de la ville de Relizane, et qui constitue l’habitat précaire, d’où 83 familles ont été délogées à partir de trois sites recensés. C’est ainsi qu’avant-hier, dans la matinée que les éléments de la Protection civile, en présence des autorités locales ont procédé l’opération de relogement. 29 familles vivaient sous une ligne de forte tension à la cité Chemerik depuis des années. 12 autres vivant sous une ligne de pipeline à Haï Zaghloul, ont été relogées. En parallèle, les 32 familles qui occupaient des baraques à oued Mina situé à la sortie ouest de Relizane, ont été également recasées dans des habitations neuves à la nouvelle ville Adda-Benaouda (ex-Bourmadia). L’opération de relogement se poursuivra jusqu’à l’éradication totale de l’habitat précaire dans la wilaya de Relizane.

Le calvaire des habitants du RHP à Bourmadia
Les habitants du RHP au niveau de Bourmadia, dans une lettre remise à notre rédaction, dénoncent les conditions de vie déplorables dans lesquelles ils vivent. Les habitants souffrent du manque de bitumage des routes, de l’absence de gaz de ville et d’éclairage public. Devant cette situation alarmante, les habitants exigent l’intervention rapide et urgente du premier responsable de la wilaya surtout en cette saison hivernale pour mettre fin à leur situation qui n’a que trop duré, et ce, malgré les différents appels de détresse de ces derniers. A. Rahmane

Coup de force contre le P/APC de Sidi-Ahmed
Une situation de blocage prévaut depuis lundi dernier à l’APC de Sidi-Ahmed, éloignée du chef-lieu de 40 km. En effet, six élus, toutes tendances politiques confondues, sur les neuf que compte cette commune, brusquement sortie de l’anonymat, viennent de retirer leur confiance au maire FLN, M. Khalfaoui. Dans une correspondance adressée au wali, les six élus ont dénoncé la gestion de leur maire qu’ils qualifient de “catastrophique” en gelant leurs activités au sein de l’Assemblée élue. Ils leur reprochent également leurs dépassements dans l’application du code communal. Voulant contacter le maire, ce dernier reste injoignable. Dans son entourage, on affirme que son silence est dicté par le souci de ne pas polémiquer. En dépit de ce conflit qui n’a pas encore livré toutes ces facettes, les services de la commune continuent à fonctionner, mais de telles situations que d’autres APC de la wilaya de Saïda connaissent risquent de discréditer le pluralisme mal compris encore de nos jours. Aux yeux de nos citoyens qui sont en droit de s’attendre à des réalisations de la part des élus et non à des “chamailleries”. M. B. A.

Conseil de wilaya du RND
La rencontre des membres du conseil de wilaya et les élus locaux du RND de la wilaya de Saïda qui s’est tenue récemment à la Maison de la culture, si elle a été l’occasion pour le parti d’Ouyahia de recharger ses batteries, elle a été aussi une halte pour faire le bilan d’évaluation de la gestion des collectivités locales qu’il gère. Soit un état des lieux après une année d’exercice pour le bureau de wilaya, avant la tenue du conseil national prévu début janvier 2006, a-t-on appris auprès des responsables locaux du parti. Cette réunion à laquelle avaient pris part également les militants de base en qualité d’observateurs a été une belle aubaine pour le responsable, M. Amer Mohamed, ex-député du RND, de mettre l’accent sur la bataille du développement local sur le terrain ainsi que la gestion des APC à majorité RND. Bien entendu, les résultats resteront à l’appréciation des citoyens qui suivent de près toutes les activités partisanes. Le responsable local du parti a demandé aux présents de s’unir afin de mettre à exécution le succès de la réconciliation nationale, d’une part, et, d’autre part, pour que la formation puisse reconquérir le terrain. Enfin, le but de cette rencontre tendait à sensibiliser tous les militants et autres sympathisants du parti afin de juger aussi le degrés de popularité du parti d’Ouyahia.
 

Mohamed Ben Amine

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable