Jeudi 29 Décembre 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Port sans eau

L’EPS (Entreprise portuaire de Skikda) n’est pas alimentée en eau potable ! L’information a été donnée par le Pdg de cette entreprise lors d’une journée d’écoute et d’information relative aux activités portuaires, et qui s’est tenue ce lundi à l’hôtel Essalem. “Parfois, nous en sommes démunis durant 7 à 10 jours”, dira-t-il. Suite...


Des cabines mobiles pour les stades

Des cabines mobiles en WLL (téléphone fixe sans fil) seront bientôt opérationnelles, a-t-on appris de source proche de l’opérateur historique de la téléphonie fixe. Ainsi, les bénéficiaires de cette première en Algérie sont notamment les jeunes inscrits dans le cadre du dispositif de l’emploi de jeunes pris en charge par l’Ansej. Les cabines mobiles, en l’occurrence interviendront notamment au niveau des grandes agglomérations, des rassemblements et au niveau des sorties de stade, de théâtre,cinéma, etc. Le produit en lui-même sera opérationnel à compter de janvier 2006. Suite...


LA KABYLIE CIBLÉE

Les wilayas de Tizi-Ouzou, Boumerdès et Alger sont les localités ciblées par le nouvel opérateur de la téléphonie fixe. Ce choix s’explique, selon une source du consortium égyptien, parle fait que l’étude faite par des experts de cette société étrangère fait ressortir que le nombre des demandes formulées par les habitants de ces localités a triplé ces trois dernières années, sans qu’elles soient satisfaites. La même source ajoute que l’option du WLL sera la plus favorisée. Suite...


FAITES CE QUE JE DIS...

Les usagers du chemin Amroun Laroussi savent qu’il est à sens unique. Tous les automobilistes qui empruntent cette rue qui mène vers le boulevard Bougara et sur l’axe de laquelle se trouve l’une des entrées de la clinique des Glycines ont été un jour ou l’autre confrontés à un véhicule qui venait en sens inverse après avoir grillé le sens interdit. Il se trouve que dans 98% des cas, ce sont des voitures de police ou banalisées et conduites par des fonctionnaires de police qui font fi du code de la route… Et que l’on ne s’avise surtout pas à le faire remarquer à ces agents de police toujours pressés. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site