Mercredi 18 Janvier 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
NÉGLIGENCE DANGEREUSE A AIN-NAADJA

Les habitants de la cité 1610 Logements de Aïn Naâdja (Alger), particulièrement ceux des bâtiments F10 et B22, n’arrivent toujours pas à s’expliquer le laxisme et l’indifférence des responsables de la commune face à un danger certain qui guette leur santé et surtout celle de leurs enfants. Suite...


Deux poids, deux mesures

A l’Inspection académique d’Alger, l’assainissement du dossier de logements de fonction occupés par des retraités ayant bénéficié de logements sociaux ou lots de terrain ainsi que les personnes qui ne sont pas du secteur semble être gelé. La dénonciation par des retraités de l’occupation de deux logements par des cadres du secteur de l’éducation de la wilaya d’Alger proches du responsable serait la cause du gel du dossier. Suite...


Quand Guidoum sévit

Le scandale du revêtement synthétique du stade OMS du 20-Août de Bordj-Bou-Arréridj connaît un nouveau rebondissement. Après l’annulation par la wilaya de BBA, il y a quelques jours, de l’attribution provisoire du marché à un entrepreneur de Boumerdès, fort introduit dans le secteur de la jeunesse et des sports, Yahia Guidoum a relevé hier de ses fonctions le directeur de la planification de son ministère, a-t-on appris de source proche de ce département. Suite...


“Les Algériens et le séisme” à la loupe

Après près de trois ans, les spécialistes se penchent enfin sur le comportement des personnes lors du séisme du 21 mai 2003. Et c’est à l’initiative du Crois-sant-Rouge algérien qu’un sondage sur le comportement de la population lors du dernier séisme est en cours d’élaboration par le Centre national d’études et d’analyse pour la population et le développement (CENEAP). Mieux vaut tard que jamais ! Suite...


UNE PREMIÈRE A BOUMERDES

Un enfant de 4 ans a été condamné par le juge des mineurs auprès de la cour de Boumerdès pour coups et blessures avec arme blanche sur un autre enfant de 8 ans. Ce n’est qu’en deuxième instance que le juge s’est rendu compte qu’il avait affaire à un gosse de 4 ans et donc il a été acquitté ! L’on s’interroge sur le déroulement de l’enquête et la présentation du présumé devant le juge en première instance. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site