Mercredi 25 Janvier 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Ouest
MOSTAGANEM
300 millions de dinars pour la réalisation d’une nouvelle cour de justice

Plusieurs projets de réalisation dans le secteur de la justice, verront le jour dans les mois à venir dans la wilaya de Mostaganem. Pour ce faire, une enveloppe financière de 300 millions de dinars sera nécessaire à la construction d’une nouvelle cour de justice et ce, au moment où l’actuelle cour devra connaître des travaux d’extension et autres aménagements avant d’être carrément transformée en tribunal. Suite...


POUR UNE AFFAIRE DE CORRUPTION
Le directeur des Domaines épinglé

La direction de wilaya des Domaines vient d’être éclaboussée par un scandale. Son directeur a été pris en flagrant délit de corruption dans son bureau pour une affaire liée aux “cessions de terrain”. Suite...


MASCARA
Quand l’agriculture et le commerce font bon ménage à Froha

C’est une localité paisible située à mi-chemin entre Ghriss et Mascara à sept kilomètres de cette dernière qui a contribué à la réputation de capitale de la pomme de terre. Créée en 1947, cette commune tient son nom de l’époque de l’émir Abdelkader, nous diton. Son arrivée dans la contrée avait constitué le réveil dans celle-ci en d’autres termes, El Farha d’où l’ancienne appellation de “Oued El Farha”. Suite...


SIDI-BEL-ABBES
Mort mystérieuse de pigeons

Craignant un risque de maladie de grippe aviaire, une certaine inquiétude s’est emparée de la population de Sidi-Bel-Abbès suite à la découverte de cadavres de pigeons. Les services vétérinaires parlent d’une trentaine de pigeons retrouvés dans les quartiers de la ville et signalés à leur niveau. Suite...


SIX MOIS APRÈS L'INSTALLATION DU WALI
Saïda attend toujours le changement

Après une attente qui a duré presque six mois, ici à Saïda, tout le monde se pose la question sur la stratégie que compte adopter le wali, installé en septembre 2005 pour redresser une wilaya où la misère redevient odieusement familière, où l’illumination perverse et sotte fait de l’homicide un acte de foi et de l’anathème systématique et en diable un discours de piété déglingué, la rue parle “cela fait six mois que le wali M. Bentiftifa Mohamed a été installé dans ses fonctions pour effacer les plaies occasionnées par la horde sauvage et réussir là où les autres ont échoué, mais aucun signe positif ne profile à “l’horizon”, disent les observateurs les plus avertis, avant d’ajouter “y a-t-il un blocage quelque part, qu’on nous le dise”. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site