Jeudi 26 Janvier 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Le Soir Mobile
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Panorama
CHRONIQUE DES TEMPS SORDIDES
Madaure, ma ville et ma passion…
Par Maâmar FARAH
[email protected]

Le douar a bougrement gonflé. Il a surtout poussé vers les piémonts du djebel Boussessou, dans un désordre aux couleurs vaguement grisâtres; ce qui laisse penser que cette extension a été faite sans tenir compte des règles élémentaires de l’urbanisme ou de l’architecture. Aïn Hadjar est un bourg sans prétention, peuplé d’un conglomérat de paysans misérables et de chômeurs, tous n’ayant pas de quoi offrir le minimum à leur progéniture. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site