Samedi 11 Février 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
“C’est pas moi, c’est l’autre”

Depuis quelque temps, beaucoup de choses se disent à propos des relations qu’entretiennent les deux ministres chargés du secteur de l’agriculture. Les relations entre Barkat et Benaïssa se seraient aggravées lorsque le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia a saisi le département de l’agriculture et du développement rural à propos de la situation que connaît depuis quelque temps la Générale des concessions agricoles (GCA). A ce stade, l’un comme l’autre se rejettent la responsabilité. Suite...


L’Académie a la mémoire courte

Les enseignants ayant exercé dans les années 60 ont peu de chances de trouver trace de leurs dossiers administratifs. C’est le cas d’une enseignante qui, arrivée à la retraite, peine à faire valoir ses années de service. Le service des archives refuse non seulement de lui délivrer un état de service mais s’obstine à ne pas reconnaître par écrit qu’elle est “inconnue aux archives”comme exigé par la Cnas. Suite...


Quand l’Ansej enquête

L’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes enquête sur la “mortalité” des entreprises créées par de jeunes promoteurs. L’étude permettra de connaître les raisons qui entament l’enthousiasme des centaines de personnes qui, après avoir été charmées par la formule, déchantent et déposent le bilan très vite. Suite...


PORTE "MILLIARDAIRE"

Qui a dit que l’argent public est géré de façon rigoureuse dans notre pays ? Ce n’est visiblement pas le cas de ce ministre qui a fait installer une porte de100 000 euros (cent mille euros) soit dix millions de dinars dans son bureau. Ce qui a fait dire à quelqu’un qu’il fallait, peut-être, installer un système de protection de... la porte ! Suite...


UNE RÉCEPTION SPÉCIALE POUR LE PATRON

Une réception hors du commun a été organisée mercredi dernier dans l’après-midi en l’honneur du premier responsable de l’institution douanière. Si jusque-là l’évènement en lui-même est banal, il n’en demeure que le lieu de la réception, son organisateur et l’objectif recherché soulèvent des interrogations. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site