Lundi 27 Février 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Corruptions
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Centre
Un sous-directeur central de la santé sans poste depuis deux ans

Un sous-directeur central du ministère de la Santé se plaint, auprès de notre journal, d’avoir été démis de ses fonctions, en décembre 2003, arbitrairement, sans motif apparent ni sanction à l’appui de cette décision. Suite...


TIZI-OUZOU
Le plan 2007 très en deçà des besoins réels de la région de Maâtkas

La commission d’arbitrage de la wilaya vient d’octroyer une enveloppe de 2 milliards 100 millions de centimes pour la prise en charge du développement de la commune au titre de l’année 2007. Un budget qui ne peut répondre aux préoccupations les plus pressantes de la population, forte de quelque 40 000 âmes. Suite...


AIN ZAOUIA
Extension du réseau de gaz de ville

Le raccordement de la commune de Aïn Zaouia au réseau national de gaz de ville n’a pas profité à toute la population. Pour des raisons techniques et budgétaires, l’opération n’avait concerné, en effet, que les foyers du chef-lieu communal et ceux situés à proximité de la ligne d’adduction du gaz à partir de Draâ-El-Mizan. Suite...


IFERHOUNENE
Fréquentes coupures de courant : le calvaire

La population de la localité d’Iferhounène, située à près de 65 km du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou continue de connaître à chaque hiver le problème récurrent de coupures et de chutes de tension du courant électrique et n’en finit pas de subir les désagréments de ce casse-tête. Ainsi, depuis le début de cette saison hivernale, les habitants du village d’Iferhounène et ceux résidant dans les environs du chef-lieu de la commune sont confrontés, avons-nous appris, à d’incessantes coupures de courant. Suite...


DRAA EL-MIZAN
Des cités délaissées

La détérioration de l’état des routes à Draâ El-Mizan avance inexorablement, le sujet occupe, désormais, la scène publique et accompagne le quotidien des habitants malgré eux. La cité Belaouche-Mohamed est délaissée et livrée à elle-même. Pas le moindre travail d’entretien n’est assuré. Pas de clôture ni d’espace vert, pas d’aire de jeux pour les enfants. La nuit tombée, des hordes de chiens viennent se disputer les restes d’ordures dans les poubelles. Suite...


Sortie ratée de l’UGTA à Béjaïa

Tout comme la consigne de grève qui a été totalement ignorée par les travailleurs, jeudi dernier, à l’image de certaines administrations, notamment les assurances, les banques ou encore Algérie Poste à travers l’ensemble du territoire de la wilaya de Béjaïa, la marche à laquelle a appelé l’UGTA de Béjaïa pour la même journée, coïncidant avec la célébration du 50e anniversaire de la création de l’UGTA, n’aura en fin de compte pas drainé beaucoup de monde. Suite...


MÉDÉA
L’OPGI à pied d'œuvre

L’Office de promotion et de gestion immobiliers (OPGI) de Médéa vient d’entamer une opération dite de réhabilitation du patrimoine et de maintenance du cadre bâti, afin justement d’améliorer le cadre de vie du citoyen. La réalisation de ce programme s’échelonnera sur une durée de 3 mois et concerne 431 logements répartis sur 4 communes à savoir Médéa, Berrouaghia, Ksar-El-Boukhari et Mezghana à Tablat. Suite...


BLIDA
Renouvellement des conduites de gaz

Blida est, depuis quelques mois, un véritable chantier. Et pour cause, des travaux de renouvellement des canalisations de gaz sont entrepris par la direction régionale de Sonelgaz de Blida en vue d’éliminer les anciennes conduites en fonte. Et c’est avec une nouvelle technique appelée “tubage” que le renouvellement du réseau gaz basse pression est en train de s'effectuer par cette méthode qui consiste à entuber des tuyaux en polyéthylène dans les canalisations existantes. Suite...


GREVE DU CNES
Massivement suivie à Boumerdès

L’appel à la grève nationale de 8 jours, lancé par le syndicat autonome de l’enseignement supérieur, le Cnes, est largement suivi par les professeurs de l’université M’hamed-Bouguerra de Boumerdès. Abordé à l’une des entrées du campus sud de l’université, un groupe d’étudiants estimait le taux de suivi à environ 90%. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site