Actualités : PROGRAMMEE INITIALEMENT EN MARS
La tripartite renvoyée à l’automne


Avril ne sera finalement pas le mois de la négociation ouverte entre l’UGTA, le patronat et le gouvernement. La réunion de la tripartite, annoncée par-ci, par-là pour les semaines à venir, n’aura pas lieu avant la rentrée sociale prochaine. Le secrétaire national à l’UGTA, chargé des relations extérieure s , Abdelkader Malki, l’a laissé entendre hier, dans les coulisses de l’Assemblée populaire nationale (APN).
Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir) - Le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, qui a affirmé dans un passé récent que le relèvement des salaires était exclu, poursuivra donc d’avoir raison jusqu’au mois de septembre, voire octobre. Même au-delà, puisque de la réunion de la tripartite ne résultera pas nécessairement une révision à la hausse du SNMG. La Centrale syndicale n’en fait pas de la question une exigence. Le chargé des relations extérieures à l’UGTA, du moins, n’en fait aucunement cas d’une volonté de l’organisation à batailler dur pour faire fléchir l’exécutif. C’est ce qui se comprend par «l’UGTA est pour une augmentation des salaires, qu’il s’agisse de la Fonction publique ou des corps communs». D’ailleurs, le menu voulu pour la réunion de la prochaine tripartite ne consigne pas la question des salaires comme point saillant de la négociation. Il sera question du fameux 87 bis, de la Fonction publique mais surtout de la conclusion du pacte national économique et social. Les commissions de la Centrale auxquelles a été dévolue la mission de se pencher sur les trois dossiers et d’en formuler des propositions ont, apprend-on par ailleurs, ficelé leurs copies idoines. La Centrale, de ce fait, peut entreprendre, révèle une source syndicale, les liminaires à la tripartite. Ce travail ne pourra être entamé avant la première semaine du mois d’avril. Le secrétaire général de la Centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd, sera, à partir du 20 de ce mois et pour une période de 15 jours, de la réunion du Bureau international du travail (BIT). Notre source précise, en outre, que contrairement à ce qui a été rapporté par la presse, ni la date ni la période de la tripartite n’ont encore été arrêtées. Pour notre source, il reste encore du travail à accomplir avant de se retrouver dans le conclave triangulaire, associant la Centrale, le patronat et le gouvernement. Parallèlement à la préparation de cette tripartite, la Centrale syndicale s’attellera à la préparation de son plus important rendez-vous organique, le congrès. Selon Malki, il y a d’abord à accomplir une restructuration organique et l’élaboration des projets qui seront soumis à la base pour en débattre. Le congrès, lui aussi, se projette donc pour septembre.
S. A. I.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable