Actualités : LIAISON AERIENNE ALGER-PARIS
Air France lance un troisième vol quotidien vers Charles-de-Gaulle


Lors d’une conférence de presse, tenue hier, la compagnie aérienne française, Air France, a annoncé le renforcement de ses vols au départ d’Alger à travers le lancement d’une troisième fréquence quotidienne vers Paris - Charles-de- Gaulle (CDG) en plus du vol quotidien vers Marseille. Cette initiative, selon le représentant de la compagnie, vient répondre à une demande croissante et ambitionne d’accompagner les projets de tourisme et d’affaires au départ d’Alger vers le reste du monde.
F. Zohra B. - Alger (Le Soir) - Actuellement et avec un rythme de 21 fréquences hebdomadaires d’Alger vers Paris ainsi que trois horaires par sens et jour, Air France évolue vers le désengorgement des vols à destination de la France. Cela inclut donc plus de flexibilité pour ce qui est du choix de l’heure de départ ou de correspondance, a précisé M. Bruno Grégoire, directeur d’Air France pour l’Algérie. Le nouveau vol est programmé à 14h10 au départ d’Alger et sera lancé le 26 mars prochain. Il donne, selon l’intervenant, l’avantage de profiter de nombreuses correspondances vers plus de 189 pays dans le monde via l’aéroport Charles-de-Gaulle. Le responsable d’Air France a précisé, hier, que «le passage vers 21 vols par semaine constituait une nécessité au vu de l’augmentation du trafic entre les deux pays». Avec en plus une grande pression durant la haute saison, la compagnie française a choisi de canaliser le flux et «d’accompagner le mouvement des voyageurs venus notamment de pays de plus en plus lointains en raison du fait que le marché algérien est en plein développement », explique M. Roland Fisher, directeur commercial de la compagnie, qui a souligné la croissance des déplacements vers l’Algérie au départ, entre autres pays, de la Chine, du Brésil et de l’Inde». Evoquant, par ailleurs, les tarifs pratiqués par cette compagnie aérienne, ses responsables ont annoncé qu’une baisse est tout à fait envisageable au vu notamment du volume important du trafic entre les deux pays. Cette possibilité a toutefois été liée notamment à la condition du choix du billet dit «jetable». Ce dernier n’est cependant pas remboursé et inclut certaines contraintes.
F. Z. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable