Sports : FOOTBALL
DIVISION NATIONALE UNE (23e JOURNÉE)
Le round des recalés


Hormis quatre équipes, le CRB, un des menacés par la relégation la saison dernière, les néo-promus, le PAC et le CAB, et l’ESS, les autres formations qui se lanceront dans le bain de cette mini-journée ont de quoi craindre pour leur survie parmi l’élite. Le MC Alger qui reçoit le CA Batna a tout intérêt à stopper l’hémorragie, au même titre que l’autre doyen, le CS Constantine qui rendra visite au CR Belouizdad.

De son côté, auréolé par sa belle qualification en coupe et son succès face au NAHD, le WA Tlemcen accueille le Paradou AC dans l’objectif de confirmer son net regain de forme alors que le MC Oran et l’US Biskra se donneront au stade Zabana pour un dramatique quitte ou double. Enfin, l’ES Sétif jouera l’USM Blida dans l’espoir de l’emporter et capitaliser la confiance retrouvée au bout de trois succès consécutifs. Blida, qui n’est pas sortie de l’auberge, n’a, pour sa part, pas droit à l’erreur. M. B.

MC ORAN
Biskra sur un plateau ?

Après les rencontres MCO-CRB et CSC-JSK (retard), les Mouloudéens respirent surtout qu’ils reçoivent aujourd’hui l’US Biskra. Il s’agit là d’une opportunité à saisir par les coéquipiers de Moumène. Ce dernier reculera d’un cran pour remplacer au pied levé le Camerounais Bynia qui sera absent (blessé au pied droit). A l o r s que le cas Fotso n’est pas encore réglé. Le Camerounais pourrait passer sur le “billard” ; quant à Daoud Bouabdellah qui s’était télescopé avec le Belouizdadi Harkas, il attendra aujourd’hui l’avis du médecin du club pour savoir s’il pourra participer. Il faut rappeler que la dernière victoire n’a pas été facile n’étaient deux erreurs défensives du gardien Njeukam qui, pourtant, a été très présent face aux attaquants oranais. Le problème d’entraînement semble avoir été réglé puisqu’en plus de deux séances sur le gazon naturel, voilà qu’une opportunité est apparue avec la direction du complexe sportif de la 2e RM ainsi que les responsables du CS Castors, la salle OMS d’Es-Sénia alors que la forêt de Canastel sert à l’oxygénation. Ainsi, le MCO est bien choyé et il suffit d’appliquer les directives du duo Medjadj-Sebbah. Bien entendu, le public est toujours présent quel que soit l’adversaire, mais l’organisation manque de rigueur lorsque des enfants sont assis dans la tribune officielle et que des gens âgés restent à la recherche d’un siège alors que certains journalistes font le “pied de grue”, pour y travailler convenablement. L’OPOW n’est pas à blâmer car absout de gestion de cette partie d’infrastructure. C. Khalil

CABB ARRERIDJ
Nankop sera pris en charge en partie par la wilaya

Epaulé par son médecin traitant qui a toujours été à côté de lui, le joueur camerounais du CABBA, partiellement rétabli (absence de lésions cérébrales), aura besoin d’une période de réadaptation (les médecins préfèrent ce mot à rééducation) qu’il passera en France. Reçu par le chef de l’exécutif, Nankop sortira avec l’espoir que la wilaya ferait un pas pour faciliter son déplacement en France. D’autres sponsors seraient eux aussi prêts à aider cet étranger qui a beaucoup donné pour le football bordjien pendant quatre ans d’exercice. Saâdène Ammara

 

DIVISION NATIONALE DEUX (25e JOURNEE)
JSMB-MOB sur un air de revanche

L’arène de l’OPW de Béjaïa sera de nouveau, ce vendredi, le théâtre d’un derby explosif entre la JSMB et le MOB. La 31e empoignade de choc entre les deux clubs phares de la vallée de la Soummam polarise déjà toutes les discussions à Béjaïa et comme les précédentes confrontations, elle ne manquera sûrement pas de drainer la grande foule. Cumulant deux faux pas consécutifs (un nul contre Saïda à domicile et une défaite surprenante face à El- Eulma le week-end dernier) ayant provoqué le mécontentement de ses fans, puisque leur équipe fétiche n’a pas su tirer profit de la défaite du leader, l’OMR, à Oum-El- Bouaghi devant l’US Chaouia, la JSMB, qui a visiblement pris une sérieuse longueur d’avance pour retrouver sa place parmi l’élite, au terme de cette saison sportive, au vu de son positionnement au classement et une place de dauphin avec huit points d’avance sur son poursuivant immédiat, semble néanmoins condamnée à réaliser un bon résultat face aux Crabes. Un succès qui permettrait aux camarades de Benamara de prendre leur revanche, quand on sait que la dernière rencontre qui a opposé les Vert et Rouge au MOB s’est soldée par la victoire des coéquipiers de Y. Amaouche lors de la manche aller par la plus petite des marges. Une défaite mal digérée par les amoureux des Vert et Rouge. Pour fuir la pression et la tension du public, le coach de la JSMB, Latrèche, a choisi la paisible ville côtière du Vieux- Rocher, Boumerdès, pour un stage bloqué de trois jours en vue de peaufiner la préparation et apporter les réglages nécessaires à son équipe tant sur le plan physique que tactique. C’est dire l’importance qu’on accorde du côté de la JSMB à cette rencontre qu’on voudrait assurément remporter. Pour le MOB, outre l’esprit de rivalité qui existe entre les deux voisins de la même ville de Béjaïa, un autre aspect risque d’être prédominant au cours de la confrontation de vendredi face à l’équipe chère à Boualem Tiab, dans la mesure où les trois points mis en jeu vaudront leur pesant d’or pour les Vert et Noir afin de rester collés au peloton de tête et espérer ainsi une 3e place qualificative à l’accession en Première division. Les poulains de Mecheri aborderont cette rencontre avec la ferme intention de récidiver leur exploit de la première manche et renouer par la même occasion avec les bons résultats pour s’adjuger un moral d’acier en vue d’entamer la dernière ligne droite de ce championnat. Une victoire qui permettrait aussi aux camarades de Yacine Amaouche de faire oublier notamment leur piètre prestation enregistrée at home la semaine écoulée face à un autre prétendant à l’accession, en l’occurrence l’ASMO. Voilà en quelque sorte, l’ambiance d’effervescence qui anime tout Béjaïa et sa région à la veille de ce derby où l’esprit sportif, souhaite-t-on, prendra le dessus sur toute autre considération entre deux équipes jamais réunies comme cette saison par le même challenge qu’est l’accession parmi l’élite.
La guerre des primes

Une prime de 8 à 10 millions de centimes serait promise par les dirigeants des deux clubs phares de la vallée de la Soummam à leurs joueurs en cas de victoire lors de ce derby de vendredi. C’est dire toute l’importance qu’accorde les boss de la JSMB et du MOB à l’empoignade de vendredi comptant pour la 25e journée du championnat de la superdivision. Un match décisif et capital pour les deux teams dans la mesure où les trois points de la victoire pèseront lourdement sur la suite du parcours pour les deux clubs qui ambitionnent d’accéder parmi l’élite.
A. Kersani

BRAHAM-CHAOUCH KARIM (ATTAQUANT DE LA JSMB)
“Une revanche à prendre”

Chaouch, qui a rejoint les rangs de la JSMB durant le mercato en quittant le Mouloudia d’Alger, n’a pas perdu beaucoup de temps pour s’intégrer au niveau de sa nouvelle équipe et trouver aussitôt ses marques. A l’occasion du prochain derby qui opposera son équipe au rival mobiste, l’ex-Mouloudéen compte mettre son expérience dans ce genre de confrontation au service des Vert et Rouge.
 Le Soir : Votre équipe a montré un visage méconnaissable lors de sa dernière sortie à El-Eulma.
B.C.K :
Effectivement notre équipe était loin de sa forme habituelle. On pouvait nettement mieux faire. Moi et mes coéquipiers étaient moins lucides et malchanceux face au gardien, contrairement à notre adversaire. Je dirais dommage pour nous car cette journée aurait pu être profitable dans la mesure où le leader, lui aussi, a connu la même mésaventure à Oum- El-Bouaghi
Ce week-end, la ville de Béjaïa aura son derby, entre la JSMB et le MOB. Comment se présentent pour vous ces débats ?

A mon avis, ce sera un match très disputé. Les deux camps vont tout entreprendre pour gagner cette partie, car le vainqueur va être gonflé à bloc. La JSMB veut renouer avec le succès pour se remettre à nouveau sur les rails pour réaliser notre objectif. Au match aller, ce sont les Mobistes qui ont pris le dessus. Mes camarades et moi voulons notre revanche.
Y a-t-il une préparation spécifique pour ce rendez-vous ?
Pour préserver le moral des joueurs d’une quelconque pression, notre coach a décidé de mettre toute l’équipe à la mise au vert à Boumerdès. Le groupe se porte bien surtout le retour de notre milieu de terrain Belatreche, qui a purgé sa suspension.
Propos recueillis par A.M

ZOHIR ZIARI (MILIEU DE TERRAIN DU MOB)
“Gagner et espérer”

Après les deux échecs consécutifs, la formation des Crabes sera à rude épreuve ce weekend face au frère ennemi de la JSMB. Un derby au cours duquel le faux pas semble interdit pour les poulains de Abdallah Mecheri s’ils désirent réellement continuer à croire à l’accession. Le jeune Zohir Ziari, milieu de terrain, également recruté lors du mercato, paraît confiant à la veille de ce derby.
Le Soir : A quoi est dû votre ratage à domicile devant l’ASMO ?
Z.Z :
On ne méritait pas vraiment de perdre deux précieux points ce jour-là. Notre équipe fut déstabilisée suite au penalty accordé par l’arbitre. L’ASMO s’est contentée de se cantonner derrière, en optant pour un schéma ultra-défensif. On a su réagir mais c’était un petit peu tardif.
Votre prochain adversaire ne sera autre que le voisin de la JSMB, comment est le moral de votre troupe à la veille de ce derby ?

Le moral des joueurs est au beau fixe et ce, grâce au travail psychologique entrepris par notre coach, qui a su parfaitement nous remobiliser pour mieux aborder ce derby. Le MOB est prêt à livrer bataille et à remporter cette rencontre.
Votre effectif sera-t-il au grand complet pour cette confrontation ?

Tous les joueurs semblent dans une parfaite forme à l’exception de mon coéquipier Bounif qui a été victime d’une blessure à l’épaule face à l’ASMO. C’est le médecin qui décidera de sa participation.
Quels sont les atouts déterminants pour parvenir à vos fins ?
Un match derby n’est jamais gagné à l’avance. La bataille sera beaucoup plus tactique. Nous avons la chance d’être drivés par M. Mechri, qui n’est plus à présenter. Le reste c’est à nous d’appliquer ces consignes à la lettre.
Propos recueillis par A.M

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable