Samedi 25 Mars 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Centre
ACTE DE VANDALISME AUX RUINES ROMAINES DE TIPASA
Djelloul ne pourra plus sculpter son arbre calciné

Djelloul, ce sculpteur de 48 ans, natif de Tipasa, n’en croyait pas ses yeux en découvrant, il y a quelques jours, son arbre calciné. Il a réussi et ce, depuis quelques années à redonner vie à cet arbre mort. Cet acte de vandalisme a arraché à Djeloul toute sa raison de vivre. Tous les jours ce sculpteur hors pairs muni de son pic taillait dans le bois des merveilles qui fascinaient le visiteur. Suite...


TIZI-OUZOU

MECHTRAS
Promise il y a 26 ans, l’électrification n’est toujours pas réalisée
Il y a une année, nous rapportions dans ces mêmes colonnes, le calvaire vécu par trois familles au village Aït-Imghour et qui consiste en la non-électrification de leurs demeures et ce, malgré une promesse qui date de... 25 ans. M. Saïdani nous a appris à l’époque, c’est-à-dire l’année passée, que ce problème persiste pourtant et malgré le commencement de l’électrification de leur village à l’époque coloniale où le projet a été réalisé partiellement par l’administration française.
Suite...


BOUMERDES
L’APC investit pour améliorer le cadre de vie des habitants

M. Boukhalfa, le maire de la ville de Boumerdès (élu sur la liste du FLN), en lançant plusieurs chantiers touchant le cadre de vie de ses administrés, fait montre d’une volonté de parvenir à satisfaire les exigences des habitants d’ex-Rocher Noir. Cette volonté nous l’avons quelque peu décelée lors d’un périple que nous avions accompli en sa compagnie et celle de son chef de service technique, Bouzegrane Wahib, à travers la commune pour faire un constat de visu sur les chantiers en cours dans la municipalité. Suite...


BLIDA/APRES SON ERADICATION DEPUIS 15 MOIS
La cité Bécourt, lieu de tous les maux sociaux

Depuis sa éradication le 11 décembre 2004, la cité Bécourt, à Blida est restée en l’état alors qu’un ambitieux projet devait combler le vide laissé par la destruction des maisonnées et autres constructions constituant cette cité. Faute d’un projet concret, puisque le promoteur saoudien qui devait y construire de gigantesques buildings a abandonné l’affaire, l’assiette de terrain se transforme, dès qu’il fait nuit, en un véritable lieu de débauche où tous les fléaux sociaux sont perceptibles. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site