Samedi 25 Mars 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Monde
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
BAZOOKA
Le malentendu (3 et fin)
PAR MOHAMED BOUHAMIDI
[email protected]

Le temps passé depuis la campagne pour la charte nous permet de réfléchir tranquillement. Que s'est-il passé ? Un groupe de responsables a pris la parole. Ils nous ont dit : la seule façon d'en finir avec la tragédie nationale, c'est la réconciliation. Ils n'ont pas parlé de terrorisme. Ce mot renvoie à une réalité précise, à un objet déterminé. Il renvoie, donc, à une donnée qui a un sens précisé Alors, au lieu de nommer les choses le pouvoir a choisi des noms pour remplacer les choses. Suite...


Quand Boumediene ordonnait à Kateb Yacine de se taire

“Dis à Kateb Yacine de se taire et de se consacrer à l’écriture.” Ces propos sont de l’ex-président Houari Boumediene qui enjoignait à Kateb Yacine de ne pas prendre la parole en public. Suite...


La B. A. de Messahel

Les organisateurs de la conférence nationale des avocats algériens, qui s’est tenue jeudi au Palais des Nations, ont omis de remettre aux membres du collectif des avocats du FLN des casques pour suivre la traduction simultanée des interventions, notamment celle de Abdelaziz Bouteflika. Il aura fallu l’intervention de Abdelkader Messahel qui a dû se lever de son siège pour réparer cette maladresse. Suite...


A LA POURSUITE DES PIEDS-NOIRS

Une équipe de journalistes de France 2 se rendra à partir du mois d’avril prochain en Algérie pour effectuer une série de reportages dans le cadre de l’émission hebdomadaire “Envoyé spécial” diffusée tous les jeudis sur la deuxième chaîne publique française, a-t-on appris. L’équipe d’Envoyé spécial aura à l’occasion à suivre à Béjaïa et à Alger le séjour d’une très forte délégation de pieds-noirs à l’initiative de l’association France- Maghreb que dirige M. Pierre- Henry Papalardo et certains acteurs de la société civile en Algérie dans le but de “rapprocher et consolider les liens entre les peuples des deux rives de la Méditerranée”. Suite...


SUIVEZ LE REGARD...

Lors du discours prononcé jeudi dernier par Abdelaziz Bouteflika, certains avocats ont relevé une allusion du président au sujet de la problématique de la représentativité au sein de l’Union nationale des barreaux d’Algérie. “Afin que notre profession soit mieux représentée, il faut que ses structures soient soumises à des élections crédibles”, a affirmé le chef de l’Etat. Abdelmadjid Selimi, coordinateur national de l’Union des barreaux d’Algérie, serait-il non représentatif ? Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site