Mardi 04 Avril 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
Reportage : LES CARNETS DE VOYAGE
TAMANRASSET
Par Arezki METREF

1. Le vieux marcheur indigo
«Si longue que soit une nuit d’hiver, le soleil la suit.» Proverbe touareg. «Pour aller au centre-ville ?», demandé-je au premier passant. A Tamanrasset aussi, ça existe. Le bourg poussiéreux que j’ai connu dans les années 1970 a poussé dans tous les sens. On continue à appeler centre-ville la petite rue qui longe le marché à partir de la place Bouamama. Dans le temps, elle était, à elle seule, toute la ville. Elle constituait, en fait, l’arrivée de la route nationale n°1 dont le kilomètre 0 se situait à la Grande-Poste d’Alger, à 2004 km au nord.
Suite...


Enquete : VIANDES HALLAL
IRLANDE, BELGIQUE, FRANCE, HOLLANDE, ALLEMAGNE,... ET PAYS MUSULMANS
A CELVIA, dans les coulisses de la fraude (7)
Par Amine Merouane Boulanouar

“Je préfère ne rien dire, je vous propose de venir sur le site de production où vous constaterez tout de vousmême. Avec un ami algérien, nous partirons demain à 4 heures ...”, ainsi répond Daniel Hertzog, le président de la société Zaphir à laquelle, appartient la marque Isladelice malmenée par un média, mais réhabilité par la justice. Sans hésitation aucune, à la première question, Hertzog a opté pour la transparence. Suite...


CLINIQUE DE BEAUFRAISIER
ASMA RESP dénonce le détournement de la structure de sa vocation initiale

Une cérémonie de recueillement organisée par l’association Asma Resp a eu lieu hier à la clinique de Beaufraisier sur les hauteurs de Bab-el-Oued et à proximité de Bouzaréah. Les membres de l’association et d’autres invités sont venus se recueillir à la mémoire des douze victimes de l’attentat perpétré par l’OAS le 3 avril 1962 au niveau de cette clinique et qui a fait disparaître toute la moitié de la bâtisse initiale et causé la mort des personnes hospitalisées et celle d’un travailleur. Suite...


Arrestation de trois individus pour vente d’armes à feu à Béjaïa

Les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya ont procédé, mercredi dernier, à l’arrestation de trois individus impliqués dans une affaire de commercialisation et détention d’armes à feu et de munitions sans autorisation à Béjaïa. Il s’agit de deux retraités d’un âge très mûr, à savoir K. A. (72 ans), résidant à la cité Tobal de Béjaïa et K. M. (71 ans) à Tichy ainsi que d’une troisième personne répondant aux initiales A. R. (52 ans), commerçant de son état, habitant la ville côtière de Souk-El-Tenine, selon le responsable de la police judiciaire de Béjaïa. Suite...


LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L'UNION AFRICAINE
“Non à l’immigration choisie !”

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Alpha Oumar Konaré, a fermement dénoncé l’attitude unilatérale de certains pays en ayant recours à des politiques migratoires unilatérales en adoptant l’immigration sélective en déclarant à ce propos: «De façon unilatérale, on décide de piller, de pomper les pays africains de leurs cerveaux. Chaque année, plus de 25 000 diplômés, dans tous les domaines, quittent l'Afrique.» Un continent qui, selon lui, est « victime d'une traite des cerveaux» pénalisant ses efforts de développement. Suite...


CENTRE D'ACCUEIL DES IMMIGRANTS
Pas de positions communes africaines

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a affirmé que la question des centres d’accueil des immigrants est différemment appréciée par les pays africains. Il a déclaré : «Il n'y a pas de position commune sur cette question.» Expliquant les points de vue, il dira : «Certains pays sont pour et d'autres, réticents». Néanmoins, Messahel souligne : «Tous sont d'accord pour lutter contre ce fléau dans le cadre des programmes de développement.»
M. O.
Suite...


MIGRATION ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE
L’Algérie, un pays d’immigration

Quarante-quatre nationalités sont recensées à Tamanrasset, une wilaya classée durant plusieurs années comme un important point de transit pour bon nombre d’immigrants subsahariens. Après avoir été longtemps un pays pourvoyeur d’immigrants, puis peu à peu de transit, l’Algérie tend à devenir une destination de choix pour plusieurs ressortissants africains. Suite...


M'SILA
Une forte secousse tellurique touche la partie sud de la wilaya

Une secousse tellurique d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle de Richter a été ressentie dans la matinée de dimanche, dans plusieurs communes situées dans la partie sud du chef-lieu de la wilaya. Suite...


SIGNATURE D'UN CONTRAT ENTRE PAYBOX ET WNS
Le e-business opérationnel avant la fin de l’année

Dans le cadre du lancement effectif du business (commerce électronique), la compagnie algérienne World Networks Solutions (WNS) vient de signer un contrat de partenariat avec l’une des plus importantes firmes mondiales spécialisées dans le payement électronique. Il s’agit de PayBox, une entreprise de droit allemand, dont les solutions en la matière ne sont plus à présenter. Suite...


DEUXIEMES OLYMPIADES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU 8 AU 12 AVRIL
Détenus, femmes au foyer et handicapés parmi les concurrents

La deuxième édition des Olympiades nationales des métiers, de la formation professionnelle et de l’artisanat, prévue du 8 au 12 du mois en cours, verra la participation de 328 concurrents dont 40 femmes au foyer, 20 détenus et 16 handicapés. C’est ce qu’a indiqué le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, El Hadi Khaldi, en marge de la réunion préparatoire de ces joutes tenue hier à l’Institut national de la formation professionnelle à Alger. Suite...


SITUATION SECURITAIRE DANS LA WILAYA DE BOUMERDES
45 terroristes du GSPC déposeront les armes dans les prochains jours

“Quarante-cinq terroristes se trouvant au maquis se rendront dans les prochains jours aux autorités pour pouvoir bénéficier des dispositions portant application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale”. C’est ce qu’a déclaré le procureur général de la cour de Boumerdès, M. Medjerab, lors d’un point de presse qu’il avait animé au siège de cette institution, hier, devant un parterre de journalistes. Suite...


ASSEMBLEE POPULAIRE NATIONALE
Projets de loi sur le capital investissement et sur l’annulation des zones franches

L’Assemblée populaire nationale a repris, hier, ses travaux en séance plénière à l’occasion de la présentation et l’examen de deux projets de loi. Le premier concerne les conditions d’exercice des sociétés de capital investissement. «L’objectif principal de ce texte est de développer l’activité de capital investissement comme source additionnelle de financement de l’activité économique. Suite...


LE CONGRES DU MDS LES 4 ET 5 MAI
Sous le signe des alliances

“La date de la tenue du 2e congrès du MDS est fixée pour les 4 et 5 mai 2006 au centre de la Mutuelle des travailleurs du bâtiment UGTA à Zéralda”, a annoncé hier le secrétaire général du mouvement par intérim Ali Hocine. Ce dernier n’écarte pas la possibilité d’une éventuelle participation de son parti au prochain processus électoral en gardant également l’option d’une alliance avec d’autres forces démocratiques se trouvant “dans le même camp.” Suite...


REGHAIA
Seconde émeute en l’espace de deux jours

La ville de Réghaïa (est de la capitale) a vécu dans la nuit de dimanche à lundi une émeute qui aurait pu tourner au drame. En effet, plus de trois cents jeunes et adolescents ont, vers 22 heures, barré la route (Réghaïa - Aïn-Taya) à l’aide d’un énorme tronc d’arbre et de pneus qu’ils ont incendiés. L’intervention de la police s’est soldée par quelques jets de pierres. Suite...


"PERSONNE NE PEUT M'INTERDIRE DE FAIRE DE LA POLITIQUE"
Benhadj défie Bouteflika

Le numéro deux du parti islamiste dissous, élargi dans le cadre de l’application de la charte pour la réconciliation nationale et la paix, vient d’accorder un entretien au journal français Le Monde . Battant en brèche les récentes déclarations du chef du gouvernement, l’islamiste, dont l’histoire retiendra qu’il est l’un des principaux responsables de ce que l’on a convenu d’appeler «la tragédie nationale», n’en démord pas : rien ni personne ne peut lui interdire de faire de la politique ! Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site