Mercredi 19 Avril 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
MASCARA
Deux policiers placés sous mandat de dépôt

De source bien informée, nous apprenons que deux policiers exerçant dans la ville de Mascara ont été placés sous mandat de dépôt après leur présentation au parquet de la même ville ce lundi. Suite...


SIDI-BEL-ABBES
Evasion spectaculaire d’un condamné à perpétuité

L’on a appris de sources concordantes qu’un détenu, né en 1977, condamné à perpétuité, s’est évadé d’une façon spectaculaire du service pénitentiaire du CHU Hassani-Abdelkader de Sidi-Bel-Abbès, où il bénéficiait de soins, en emportant l’arme du policier chargé de sa surveillance. Suite...


A PROPOS DU CIRQUE AMAR
Il Florilegio précise

En réponse à l’article paru dans vos colonnes sous le titre “Tournée du cirque Amar en Algérie, la grande supercherie”, je souhaite marquer ma désapprobation sur son contenu et apporter les précisions suivantes : Suite...


TELEPHONIE FIXE
Algérie Télécom se dote d’un réseau multiservice

Le ministre de la Poste et des Téchnologies de la communication a inauguré hier le nouveau réseau de commutation de données à large bande d’Algérie Télécom. D’envergure nationale, ce réseau multiservice (RMS) permettra l’interconnexion et l’interfonctionnement de l’ensemble des réseaux de l’opérateur historique de téléphonie fixe. Suite...


RECOMMANDATIONS POUR LA PROMOTION DU TOURISME URBAIN
Création d’une police touristique

Hier, s’est clôturé le séminaire national de deux jours sur le tourisme urbain. Des recommandations censées encourager et promouvoir le tourisme urbain considéré comme un facteur de promotion de la ville ont été adoptées. Suite...


AIR ALGERIE PRESENTE LE PROGRAMME ETE 2006
L’offre en baisse de 5%

L’offre globale de la compagnie nationale Air Algérie entrant dans le cadre du programme été 2006 a été réduite de 5%, a-t-on appris hier auprès des responsables de cette dernière à l’occasion d’un point de presse. Selon la même source, «pour la réalisation de ce programme, Air Algérie a mis en place une enveloppe de vols réguliers, corrigée par rapport à 2005. Suite...


CRIMINALITE DANS LA CAPITALE
En baisse durant le premier trimestre 2006

La criminalité dans la capitale est en baisse. C’est le constat fait hier par des officiers au niveau de la Sûreté de wilaya d’Alger lors d’une conférence de presse. Suite...


AUSSITOT APRES LA FIN DE LA VISITE DE BOUTEFLIKA A CONSTANTINE
“Emeutes à Zighoud-Youcef”

Le chef-lieu de daïra de Zighoud-Youcef a vécu au rythme de la contestation et des émeutes conduites par des centaines de jeunes tout au long de la nuit de lundi. Des émeutes qui se sont poursuivies, hier, causant d’importants désagréments aux routiers empruntant la RN3, axe à grand trafic reliant la wilaya de Constantine à Annaba et Skikda notamment. Suite...


ACCUSES DE CORRUPTION ET DE FAVORITISME PAR LE TRIBUNAL D'ORAN
Les deux magistrats acquittés par la cour criminelle d’Alger

Au terme d’un procès qui aura duré deux jours entiers, les 17 et 18 avril, la cour criminelle d’Alger a prononcé hier un non-lieu pour les deux magistrats et la greffière du tribunal d’Oran poursuivis pour «favoritisme et corruption». Le verdict énoncé par la présidente de la cour après plus de trois heures de délibérations a été accueilli par les applaudissements des magistrats, des avocats, des élèves stagiaires et des citoyens qui ont suivi heure par heure l’examen de cette affaire. Suite...


JIJEL
Un terroriste abattu à Sedat

Un terroriste a été abattu par les éléments de l’ANP hier après-midi dans les monts de Sedat, commune de Bordj T’har, distante de plus de 40 km au sud-est de Jijel. Suite...


FERHAT MEHENNI (MAK) A L'UNIVERSITE DE TIZI-OUZOU
“La vigilance exige la relecture du sens de l’histoire”

“Le 20 avril 80 marque l’entrée, certes instinctive mais par la grande porte, du peuple kabyle en tant qu’acteur dans la maison de son histoire”, a déclaré hier Ferhat Mehenni porte-parole du MAK qui a fait salle comble lors d’une conférence-débat à l’auditorium du campus Hasnaoua de Tizi-Ouzou. Suite...


KARIM TABOU (FFS)
“Le pouvoir veut imposer la paix par le silence”

C’est ce qu’a déclaré Karim Tabou, porte-parole du FFS qui a été l’invité, dans l’après-midi d’hier, de la coordination locale des étudiants de l’université de Tizi-Ouzou (CLE) qui poursuit sa série de conférences-débats, entrant dans le cadre de la célébration du Printemps berbère. La porte-parole du parti d’Aït Ahmed a parlé au début de son exposé sur la portée symbolique et politique des évènements d’avril 1980 “qui constituent des jalons dans la construction et le changement démocratique du pays”. S’il reconnaît le mérite de tous ceux qui ont fait ces évènements, Karim Tabou, s’est montré critique à l’égard, on peut deviner où va son regard, “de ceux qui tirent une légitimation politique de ces évènements, ils font une lecture tronquée de l’histoire et en deviennent le jouet”. Ce qui importe, selon lui, est de privilégier, l’exercice du débat politique et de la politique dont le pouvoir veut empêcher l’émergence et l’instauration au sein de la société “la structuration de la dictature repose sur la déstructuration de la société”, dira le représentant du FFS pour qui, le pouvoir impose toujours ses options par la force et “la domination”. Karim Tabou s’est dit favorable à la réhabilitation de la politique et du débat, pour faire échec à la démarche du pouvoir qui s’emploie, par l’usage de l’artifice de “la corruption pour recruter une base sociale à sa solde”, à niveler, le champ politique, par le bas et de favoriser la mentalité de docilité, par le discrédit de l’action et de la politique au sein de la société dont “la démission politique est le stade suprême de la dictature”. L’orateur dira encore que le pouvoir choisit, pour imposer la paix, l’option de la force contre celle de la négociation proposée depuis longtemps par le FFS dont le porte-parole rappelle les initiatives prises dans ce sens, entre autres, le contrat de Rome, que Tabou a présenté comme la gelée de toutes les vertus. “Aujourd’hui, le pouvoir interdit de parler de vérité et de justice, il veut imposer la paix par le silence”. Enfilant une série de petites phrases, le porte-parole du FFS, considère que la charte pour la paix et la réconciliation nationale pêche par sa pauvreté intellectuelle et transfert le débat sur la paix du champ politique vers celui de la violence. Il y a, selon Tabou, une volonté de faire des terroristes qui acceptent les conditions de leur élargissement “des agents prêts à tous les emplois. Pour accéder aux avantages, il faut accepter les règles du jeu”.
S. A. M.
Suite...


26e ANNIVERSAIRE DU PRINTEMPS BERBERE
Deux marches et une grève générale

Encore une fois, le 20 Avril 1980 sera commémoré dans la discorde des principaux acteurs se réclamant de l’historique mouvement et de l’identité amazighe. Deux marches opposées et une grève générale sont annoncées pour la même journée par des milieux opposés. Suite...


TRAVAIL AU NOIR EN ALGERIE
1/3 de la population active concerné

31% de la population active algérienne exerce au noir, c'est-à-dire sans affiliation à la caisse de Sécurité sociale. Le taux de chômage reste, lui également, assez dense, puisqu’il était, en 2005, de l’ordre de 15, 5%. Ce noir tableau a été dressé hier par le ministre du Travail et de la Protection sociale, Tayeb Louh, lors de son passage à l’émission hebdomadaire «Tahaoulet» de la radio Chaîne I. Suite...


LES ENSEIGNANTS DU SUPERIEUR ONT POURSUIVI HIER LEUR PROTESTATION
Oui massif à une grève nationale dès le 13 mai

Les enseignants du supérieur ont hier, comme la veille, répondu dans leur majorité à l’appel lancé par le Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes) pour une action de protestation de deux jours. En effet, la plupart des cours n’ont pas été assurés au niveau des structures universitaires et instituts de la capitale que ce soit au niveau de la Faculté des sciences sociales de Bouzaréah ou à l’Université des sciences et de la technologie de Bab-Ezzouar (USTHB), notamment. Suite...


TROIS JOURS APRES L'APPLICATION DU TARIF DE REFERENCE
L’anarchie règne en maître

L’entrée en vigueur il y a trois jours de l’arrêté du 29 décembre 2005, fixant les tarifs de référence servant de base au remboursement des médicaments et les modalités de leur mise en œuvre, ne fait pas l’unanimité auprès des malades et des pharmaciens notamment les titulaires de la carte du tiers payant et les retraités qui doivent payer de leur poche la différence entre le prix de référence et le prix de vente. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site