Samedi 06 Mai 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Panorama
LETTRE DE PROVINCE
La tragique solitude d’une presse libre
Par Boubakeur Hamidechi
[email protected]

Encore un petit effort, Monsieur le Président, et vous parviendrez, peut-être, à convaincre une “certaine” presse qu’à votre tour vous vous faites réellement du souci pour la liberté d’expression, car votre sélective magnanimité n’est-elle pas entachée de calculs, même si vous escomptez, à travers elle, donner des gages de bonne volonté ? En amnistiant des journalistes réputés irrévérencieux, pensez-vous disqualifier d’un simple paraphe une vieille, solide et justifiée suspicion, alors que les lois scélérates édictées en mai 2001 sont toujours en vigueur ? Et puis, que vaut ce décret de “l’apaisement “ s'il exclut de ses effets cet homme de plume embastillé depuis 22 mois ? Encore donc un autre effort, Monsieur le Président, afin de donner du sens à votre initiative ! Vous qui n’êtes pas indifférent à l’image du pays et à votre postérité avez tout à y gagner. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site