Actualités : Comité Benchicou pour les Libertés

Après 730 jours d’enfermement dans une cellule à la prison d’El Harrach où il a purgé la totalité de sa peine, le journaliste Mohamed Benchicou, directeur du quotidien Le Matin, recouvrera sa liberté qu’on lui a injustement spoliée pour des motifs spécieux. Mohamed Benchicou se rendra, immédiatement après sa sortie de prison à :
11 h 00 : à la place de la Liberté de la Presse pour se recueillir à la mémoire des journalistes algériens, assassinés par les terroristes.
11 h 30 : devant l’Etusa (rue Hassiba-Ben-Bouali), endroit où sont tombés deux journalistes, victimes du devoir lors de la marche citoyenne du 14 juin 2001.
A partir de 12 h 30 : à la Maison de la Presse Tahar- Djaout où il remettra, en personne, le Prix Benchicou de la Plume libre aux deux lauréats, le Marocain Ali Lemrabet et Bachir Laârabi. Alger le 12 juin 2006

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable