Régions Ouest : AIN-TEMOUCHENT
CRISE SUR LE CIMENT
400 DA le sac


Une crise sans précédent secoue le secteur du bâtiment dans la wilaya de Aïn- Témouchent, depuis quelques jours, avec la montée en flèche du prix du ciment puisque le sac de ce matériau de construction, même à 400 DA, est introuvable chez la majorité des dépositaires et autres revendeurs, ce qui a contraint plusieurs entreprises du bâtiment, exerçant au niveau de la wilaya de ralentir leurs travaux, sinon les suspendre complètement à cause cette pénurie de ciment.
Même les bricoleurs et auto-constructeurs se voient obligés d’arrêter leurs travaux en cette période de crise qui voit le prix du sac de 50 kg grimper de 210 à 400 DA soit le double de son prix à l’usine. Certains vendeurs de ciment justifient la rareté de ce matériau par la forte demande en pleine période de congés annuels où beaucoup de citoyens effectuent leurs travaux tandis que pour d’autres, la crise est due aux nombreux chantiers lancés à travers le territoire de la wilaya, ce qui entraîne une forte consommation du ciment. Alors que certains citoyens réfutent catégoriquement cette explication en imputant la responsabilité aux spéculateurs, car même le ciment, disent-ils, “est gagné par l’appât du gain facile, puisqu’ils l’achètent aux environs de 200 DA à l’usine et le stockent pour créer la pénurie et à ce moment-là, ils le revendent au double de son prix réel”. Il est utile de noter que la cimenterie de Béni-Saf est censée satisfaire la demande pour toute la wilaya de Aïn-Témouchent et même pour d’autres wilayas de la région. Cependant avec cette crise, on se demande si la cimenterie réalisera une production quotidienne de ce matériau de construction. Quoi qu’il en soit, avec cette rareté c’est le programme des 11 500 logements dont la wilaya de Aïn-Témouchent a bénéficié pour le plan quinquennal 2005-2009 qui se voit menacé..
S. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable